Viol d'une étudiante suédoise : le suspect interpellé huit ans après les faits

  • A
  • A
Viol d'une étudiante suédoise : le suspect interpellé huit ans après les faits
Gendarmerie@ AFP
Partagez sur :

COLD CASE - Un faux chauffeur de taxi, soupçonné du viol d'une suédoise en 2008, et qui n'avait jamais été retrouvé depuis, a été confondu par son ADN.

INFO EUROPE 1

Il a été identifié huit ans après les faits. Un faux chauffeur de taxi, soupçonné du viol d'une suédoise en 2008, et qui n'avait jamais été retrouvé depuis, a été confondu par son ADN, selon nos informations. Il a été interpellé mercredi 10 février par les gendarmes de la section de recherches de Versailles. Il a pu être identifié suite à la commission d'une nouvelle infraction pénale, non liée à une agression sexuelle. Le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) a alors permis de le confondre.

Présenté jeudi après-midi à un juge d'instruction versaillais, le suspect a été mis en examen pour "viol" et "séquestration" et placé en détention provisoire, a indiqué le parquet de Versailles.

Abusée à plusieurs reprises. C'était il y a huit ans, quasi jour pour jour. En février 2008, une étudiante sort ivre d'une discothèque dans le quartier des Champs Élysées. Elle croit monter dans un taxi pour rentrer chez elle. En réalité, elle monte dans la voiture d'un prédateur. Un homme qui l'emmène à 30 kilomètres de Paris, dans les Yvelines, où il va abuser d'elle à plusieurs reprises.

Fiché pour une autre affaire. Depuis huit ans, malgré la diffusion d'un portrait-robot et la présence de son ADN, ce violeur restait inconnu. D'après les informations d'Europe 1, il a été arrêté mercredi matin par les gendarmes de la section de recherches de Versailles. Ce suspect, condamné pour de simples dégradations, ne s'était pas acquitté de l'amende à laquelle il avait été condamné. La justice a alors ordonné la consignation de son identité génétique dans le fichier national des empreintes génétiques. Le rapprochement a pu être fait automatiquement. 

D'autres victimes ? Les enquêteurs cherchent maintenant à savoir s'il a pu faire d'autres victimes. Il n'avait jusqu'alors jamais été poursuivi pour des infractions à caractère sexuel. Toujours selon nos informations, le violeur présumé est passé aux aveux. Il a reconnu l'agression de cette étudiante suédoise. Il sera présenté à un juge jeudi après-midi, pour être mis en examen.

A la même époque, en 2008, une suédoise avait été violée et tuée par Bruno Cholet, qui s'était lui aussi fait passer pour un chauffeur de taxi. Le délinquant multirécidiviste, lui, avait toutefois été arrêté. Pour le meurtre de Susanna Zetterberg, le chauffeur de taxi clandestin, avait été condamné à la réclusion à perpétuité.