Villejuif : le professeur soupçonné de diffuser des images pornographiques a été écroué

  • A
  • A
Villejuif : le professeur soupçonné de diffuser des images pornographiques a été écroué
Photo d'illustration@ AFP
Partagez sur :

Soupçonné notamment de détenir des images pédopornographiques, le professeur de français d'un collège de Villejuif, dans le Val-de-Marne, a été mis en examen et écroué, mercredi soir. 

Cet enseignant de français au collège Jean-Lurçat de Villejuif, dans le Val-de-Marne, est soupçonné de détention d'images pédopornographiques, a révélé France Info, mercredi. Mercredi soir, l'homme a été mis en examen pour corruption de mineurs de moins de 15 ans, détention d'images pédopornographiques, et diffusion d'images pornographiques susceptibles d'être vues par un mineur. Il a été placé en détention provisoire, conformément à ce qu'avait requis le parquet de Créteil.

Dénoncé par la police australienne. D'après les informations d'Europe 1, c'est fin mai que le bureau Interpol de Canberra, en Australie, aurait donné l'alerte. En effet, cet homme de 41 ans aurait échangé des messages et des images de lui à caractère pornographique avec un mineur australien notamment via Skype et webcam. Les échanges ne se seraient pas limités à un seul enfant et l'enseignant auraient multiplié les tentatives de contact, y compris avec des enfants français.

Des images compromettantes sur son ordinateur. Lors d'une perquisition, les enquêteurs ont retrouvé sur l'ordinateur du suspect des images pédopornographiques. D'autres fichiers informatiques sont encore en cours d'analyse, mais les enquêteurs s'intéressent surtout à "la communication à des mineurs", le nombre de photos pédopornographiques détenues semblant de faible quantité, a indiqué le parquet.

En détention provisoire. Après avoir été placé en garde à vue lundi à la police de Nanterre, dans les locaux de l’office central de répression des violences aux personne (OCRVP), ce célibataire au casier a été déféré devant un juge d'instruction, mercredi après-midi, à Créteil. Il a ensuite été mis en examen dans la soirée puis écroué.  

Il reconnaît "partiellement" les faits. "Il a reconnu partiellement les faits", a indiqué le parquet, sans préciser lesquels. "L'enseignant a été suspendu immédiatement", a par ailleurs fait  savoir le rectorat de Créteil. "Un conseil d'administration extraordinaire est organisé dès ce soir (mercredi) dans l'établissement et une cellule d'écoute et de soutien psychologique sera mise en place dès jeudi matin, ainsi qu'une réunion d'information avec les professeurs, les parents et les élèves."