Qui est Aurélie, retrouvée morte dans sa voiture en feu ?

  • A
  • A
Qui est Aurélie, retrouvée morte dans sa voiture en feu ?
@ Mairie de Caudry
31 partages

Le corps d'Aurélie C., 32 ans, professeur de fitness dans le Nord de la France, a été retrouvé dimanche matin atteint d'une balle mortelle, dans sa voiture en feu, garée dans le Val-de-Marne.

Aurélie C. était une jolie prof de fitness de 32 ans, domiciliée à Caudry, près de Cambrai, dans le Nord. Dimanche matin, elle a été retrouvée morte dans sa voiture en feu, à Villejuif, dans le Val-de-Marne. Son corps portait l'impact d'une balle. Qu'est-il arrivé à cette jeune femme venue participer à une formation de quelques jours en région parisienne ? De nombreux éléments intriguent les policiers de la brigade criminelle du 36 Quai des Orfèvres à qui l'enquête, ouverte pour homicide volontaire par le parquet de Créteil, a été confiée.

Un message enthousiaste sur Facebook. Aurélie était arrivée en région parisienne samedi soir. La jeune femme devait y suivre un stage de Pilates d'une semaine. Elle avait aussitôt laissé un statut plein d'enthousiasme sur Facebook, ponctué de nombreux points d'exclamations et d'un smiley.  

aurelie.c.fb.1280

© Capture Facebook

"Arrivée à Clamart !!! Demain direction Villejuif…  (…) Trop Contente !!!", peut-on ainsi lire à l'aube de son séjour parisien.

Conseillère municipale et investie dans le milieu associatif. Un entrain qui illustrait à merveille la personnalité de cette trentenaire. "C'était un véritable rayon de soleil, un sourire éclatant inoubliable [...] Elle était débordante d'énergie, pétillante, rayonnante". Tels sont les termes choisis par le maire de Caudry, Guy Bricout, et son conseil municipal pour rendre hommage à Aurélie, sur le site internet de la mairie. La jeune femme avait en effet été conseillère municipale, de 2008 à 2014, dans cette commune d'où elle était originaire. Munie d'un CAP petite enfance, elle avait également travaillé, d'août 2007 à octobre 2014, au sein de La Maison Enchantée, la crèche de cette ville de 14.000 habitants.

Particulièrement investie dans le monde associatif, la Caudrésienne avait auparavant été "animatrice pour des jeunes de 11 à 17 ans" auprès de l'association Avenir Jeune, de 2002 à 2007. Eric Bernard, directeur d'un centre social de Caudry géré par l'association, n'en revient pas : "Tous ceux qui l'ont connue sont abasourdis. Pourquoi ? A notre niveau, on ne comprend pas qu'elle puisse avoir un ou une ennemie."

Abattue d'un coup de feu à bout portant. Depuis dimanche, les enquêteurs de la Crim' tentent de comprendre pourquoi la vie d'Aurélie, mère d'une fillette de quatre ans et demi, s'est arrêtée là, dans une petite rue d'un quartier résidentiel de Villejuif, en proche banlieue parisienne. Dimanche matin, les pompiers pensaient se déplacer pour un banal incendie de voiture. Mais en s'approchant de la Renault Scénic dont s'échappait de la fumée, ils ont trouvé le corps inanimé de la jeune femme. Aurélie se trouvait assise à l'avant du monospace, côté passager, mortellement touchée par une balle au niveau du cœur.

Un ordinateur ou un téléphone branché sur l'allume-cigare. Cette voiture était celle de la jeune femme. Que faisait donc Aurélie côté passager ? Pourquoi ce meurtre ? S'agit-il d'une mauvaise rencontre, d'un crime crapuleux ou passionnel ? C'est ce que la Crim' cherche désormais à découvrir. Selon nos informations, le début d'incendie de la voiture serait lié à un téléphone ou un ordinateur connecté à l'allume cigare et dont le plastique aurait fondu.

>> LIRE AUSSI - Val-de-Marne : le corps d'une femme retrouvé dans une voiture en feu

>> LIRE AUSSI - Meurtre d'Aurélie : ses proches "n'y croient pas"