VIDÉO - Vol AF 463 : la chef de cabine parle aux passagers à Mombasa

  • A
  • A
Partagez sur :

DOCUMENT AMATEUR - Un avion d'Air France a été obligé d'atterrir en urgence à Mombasa, au Kenya, après une alerte à la bombe. La chef de cabine a expliqué ce qu'il se passait aux passagers dans le hall de l'aéroport kényan.

Un avion d'Air France, en provenance de l'île Maurice et à destination de Paris, a atterri d'urgence dans la nuit de samedi à dimanche à Mombasa, au Kenya, après une alerte à la bombe provoquée par un objet suspect, qui s'est révélé inoffensif. Europe 1 s'est procuré des images de scènes à l'aéroport de Mombasa tournées par l'un des passagers du vol, Benoit Lucchini, rédacteur en chef adjoint du Guide du Routard. On voit notamment la chef de cabine parler aux passagers pour les rassurer. 

"Votre vie était en danger". Dans ce document amateur qu'a récupéré Europe 1, on voit la chef de cabine prendre la parole avec un mégaphone dans le hall de l'aéroport de Mombasa. "On voulait déjà vous remercier pour votre discipline et votre calme", dit-elle après des applaudissements des passagers. "Le commandant va venir vous voir dans quelques minutes pour vous expliquer pourquoi on a atterri ce soir à Mombasa", poursuit-elle. "Mais sachez que si on est là, c'est parce que votre vie était en danger". 

"Une fausse alerte". L'objet découvert en vol dans les toilettes de l'appareil était "un ensemble composé de cartons et d'une espèce de minuteur", a indiqué le PDG d'Air France lors d'une conférence de presse à Paris dimanche, évoquant "un acte de malveillance" ou "quelque chose qui s'apparenterait à une mauvaise plaisanterie". "Après analyse, il s'agit d'une fausse alerte", a-t-il déclaré. "Il n'y avait rien qui présentait un caractère dangereux" pour l'avion, les passagers ou l'équipage, a-t-il assuré.