Une possible ceinture d'explosifs retrouvée dans une poubelle à Montrouge

  • A
  • A
Une possible ceinture d'explosifs retrouvée dans une poubelle à Montrouge
Partagez sur :

Un objet "qui s'apparente à une ceinture d'explosifs" a été retrouvé dans les environs où le portable de Salah Abdeslam avait été localisé vendredi soir.

Un objet "qui s'apparente à une ceinture d'explosifs" a été retrouvé lundi en fin d'après-midi dans une poubelle à Montrouge, dans la proche banlieue de Paris, dix jours après les attentats qui ont fait 130 morts dans la capitale, a appris Europe 1. Découverte par des éboueurs, cette ceinture est en cours d'analyse "pour confirmer qu'il s'agit d'explosifs", selon une source proche de l'enquête.

La ceinture de Salah Abdeslam ? Le téléphone portable de Salah Abdeslam, qui est aujourd'hui l'homme le plus recherché d'Europe, avait par ailleurs été localisé le soir du 13 novembre, après les attentats, à Châtillon, juste à côté de Montrouge, a-t-on précisé. Il avait auparavant été "borné" dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Il est toutefois trop tôt pour dire si la possible ceinture d'explosifs a pu appartenir à Salah Abdeslam, souligne cette même source.

Un attentat avorté dans le XVIIIe arrondissement ? Les enquêteurs s'interrogent sur le possible rôle de Salah Abdeslam dans un éventuel attentat avorté dans le XVIIIe arrondissement de Paris, une attaque dans cette zone ayant été mystérieusement revendiquée par l'Etat islamique. Mohamed Abdeslam a déclaré sur la RTBF qu'il pensait que son frère avait renoncé à se faire exploser. Hamza Attou, inculpé et incarcéré en Belgique après l'avoir exfiltré de France dans la nuit de samedi à dimanche, a quant à lui estimé qu'il était "peut-être (...) prêt à se faire sauter", d'après son avocate.

Les autorités belges, qui redoutent des attentats similaires à ceux commis le 13 novembre dernier à Paris et Saint-Denis, ont annoncé dans la nuit que la police avait mené dans la soirée de dimanche 19 perquisitions dans la région de Bruxelles et procédé à 16 interpellations. Mais Salah Abdeslam est toujours en fuite, a précisé lundi matin le parquet fédéral de Belgique.