Un trafic de drogue démantelé dans le milieu de la jet set

  • A
  • A
Un trafic de drogue démantelé dans le milieu de la jet set
@ AFP
Partagez sur :

 Huit personnes ont été interpellées par les policiers et les gendarmes. 

INFO EUROPE 1

En plein milieu des vacances de février, Europe 1 vous révèle qu'un trafic de cocaïne et de drogues de synthèse - qui alimentait aussi bien la banlieue parisienne que les lieux branchés des stations alpines ou des restaurants de la Côte d'Azur - vient d'être démantelé. Huit personnes ont été interpellées par les policiers et les gendarmes. Les enquêteurs ont notamment saisi un kilo de cocaïne et des dizaines de milliers d'euros. Mais surtout , ils ont mis un terme à ce trafic très juteux qui visait surtout le monde de la nuit.

"C’est poudreuse et paillettes". Les policiers de Créteil n’imaginaient pas que cette enquête les conduirait dans les hauts lieux de la jet set. Mais leur surveillance et les écoutes téléphoniques ont très vite montré que le principal dealer identifié à Vitry-sur-Seine n’alimentait pas seulement la banlieue parisienne. Il livrait de la cocaïne "bien au-delà", assure Thierry Galy, chef de la sûreté territoriale du Val-de-Marne : "très rapidement, on s’aperçoit que notre objectif principal sert des gros clients du monde de la nuit, en Savoie, Haute-Savoie, des régions qui alimente des stations huppées. Mais il y a aussi Cannes, Nice, Valauris…" En résumé, "c’est poudreuse et paillettes", reconnait Thierry Galy, qui parle "du monde de la nuit, de la jet set des boites de nuit".

Huit suspects interpellés. Le principal dealer, identifié à Vitry-sur-Seine, a 36 ans. Il a été arrêté en flagrant délit mardi dernier près de Megève, alors qu’il s’apprêtait à livrer 600 grammes de cocaïne. La drogue était dissimulée dans le siège passager de sa voiture. Sur les huit suspects interpellés au total, cinq ont été présentés à la justice et sont mis en examen. Quatre d’entre eux ont été écroués vendredi soir, le cinquième est placé sous contrôle judiciaire.

Egalement des drogues de synthèse. Parmi les huit suspects interpellés, on trouve notamment le gérant d’une boutique de vêtements de luxe ayant pignon sur rue à Megève. Soupçonné d’écouler la drogue dans les boites de nuit branchées des stations alpines. Lui, ce sont les gendarmes de Chamonix qui l’ont arrêté. Ketamine, speed, MDMA… le réseau vendait aussi toute sorte de drogue de synthèse, ultra répandu dans les milieux festifs.