Un pisteur interpellé alors qu'il secourait une migrante sur le point d'accoucher en montagne

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour être venu en aide à une femme, migrante, sur le point d'accoucher, un pisteur a été interpellé samedi soir.

Un pisteur-secouriste a été interpellé samedi soir par la police aux frontières entre Briançon et Montgenèvre pour être venu en aide à une femme, migrante, sur le point d'accoucher. Ce soir là, une tempête de neige fait rage à 1.900 mètres d'altitude quand Benoît Ducos, ce pisteur du domaine skiable, repère quatre silhouettes, un couple et deux enfants qui portent des valises à bout de bras.

Remarquant que la mère a du mal à mettre un pied devant l'autre, qu'elle est épuisée, frigorifiée et sur le point d'accoucher, il décide alors de la conduire à l'hôpital de toute urgence. Mais à l'entrée de Briançon, il est stoppé par un barrage des douanes. La police aux frontières refuse de faire passer la voiture alors que sur le siège passager la jeune femme se tord de douleur.

Convoqué par la police aux frontières. D'après le pisteur, il faudra attendre une heure et l'arrivée des pompiers pour que la mère de famille soit prise en charge et emmenée à l'hôpital où elle accouchera par césarienne. Benoit a de son côté fini au poste de police avant d'être relâché. Mais il a été convoqué pour une nouvelle audition mercredi.

"L'action de l'Etat a été irréprochable". Lundi soir, la préfecture des Hautes-Alpes a assuré que les lois de la République avait été respectées. "L'action de l'Etat a été irréprochable. Les agents ont agi avec humanité et dans le respect des lois de la République", a-t-elle réagi dans un communiqué. Une manifestation de soutien à Benoit est prévue mercredi à 9h devant la police aux frontières de Montgenèvre.