Un hypermarché qui venait d'ouvrir à Ajaccio attaqué à l'explosif

  • A
  • A
Un hypermarché qui venait d'ouvrir à Ajaccio attaqué à l'explosif
L'implantation des grandes surfaces est un sujet sensible en Corse.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD/ AFP
Partagez sur :

Devant l'entrée du nouvel hypermarché Leclerc ouvert mercredi dans l'agglomération d'Ajaccio, une charge explosive a été activée dans la nuit de jeudi à vendredi. 

Une charge explosive a été activée dans la nuit de jeudi à vendredi devant l'entrée du nouvel hypermarché Leclerc ouvert mercredi dans l'agglomération d'Ajaccio, causant "des dégâts très limités", a-t-on appris auprès du procureur d'Ajaccio, Eric Bouillard. "L'engin a commencé à brûler devant une porte d'entrée du magasin, il n'a pas explosé mais c'est quand même une charge d'environ 300 grammes d'explosif", a précisé le procureur vendredi matin.

Deux hommes aperçus. Vers 1h20 du matin, l'un des vigiles de la grande surface, présentée comme le plus grand hypermarché de Corse, a "aperçu deux hommes qui prenaient la fuite et a vu que ça commençait à brûler", a relaté Eric Bouillard. Le vigile a fait une première intervention afin d'éteindre l'incendie avant d'appeler les secours. "Les démineurs ont mis tout cela en sécurité", a ajouté Eric Bouillard. L'enquête de flagrance a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie et "pour l'instant il n'y a pas de revendication".

Les grandes surfaces, sujet sensible. Cette grande surface de 9.000 m² est au cœur d'un centre commercial de 77.000 m² comportant 40 enseignes dans la galerie marchande. Le projet a nécessité un investissement de 100 millions d'euros et doit générer la création d'un millier emplois. La grande surface, qui a ouvert ses portes mercredi, est installée à Baléone, une zone commerciale du Grand Ajaccio où quatre enseignes de la grande distribution sont en concurrence. L'implantation des grandes surfaces est un sujet sensible en Corse, région française qui possède le plus grand nombre de supermarchés par rapport à sa population, un record dont se plaignent les commerçants traditionnels.