Un détenu se suicide à la maison d'arrêt de Bayonne

  • A
  • A
Un détenu se suicide à la maison d'arrêt de Bayonne
Ce suicide est le troisième décès depuis le début de l'année à la prison de Bayonne. Image d'illustration. @ PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :

C'est le troisième décès à la prison de Bayonne depuis le début de l'année. Un détenu s'est pendu le 13 novembre dernier, trois jours après son incarcération. 

Un homme âgé d'une quarantaine d'années s'est pendu le 13 novembre dans sa cellule de la maison d'arrêt de Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques, où il purgeait une peine pour "détention de fichiers pédopornographiques", a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Bayonne.

Trois jours après son incarcération. "Il s'est pendu dans sa cellule dimanche après-midi, trois jours après son incarcération, pendant que son co-détenu était en promenade", a indiqué à l'AFP Samuel Vuelta Simon, procureur de la République de Bayonne, confirmant une information du quotidien Sud Ouest. "Lors de l'entretien psychologique préalable à son incarcération à Bayonne, il n'avait pas manifesté d'idée funeste et s'était montré désireux de travailler durant son incarcération," a précisé Samuel Vuelta Simon.

Détention de fichiers pédopornographiques. L'homme avait été condamné à Brest pour "détention de fichiers pédopornographiques" et purgeait sa peine à Bayonne. Selon le parquet de Bayonne, il avait été déjà condamné par le passé pour "viol par ascendant sur mineur" et il avait déjà fait une tentative de suicide. Le parquet de Bayonne a ouvert une enquête et une autopsie du corps doit avoir lieu dans les prochains jours. C'est le troisième décès à la prison de Bayonne depuis le début de l'année.