Un Algérien en contact avec Aqmi condamné à six ans de prison

  • A
  • A
Un Algérien en contact avec Aqmi condamné à six ans de prison
@ AFP
Partagez sur :

Un Algérien de 30 ans qui avait noué, principalement sur internet, des contacts avec des responsable d'Al-Qaïda au Maghreb islamique a été condamné vendredi à six ans de prison.

Il avait noué ses contacts sur Internet. Un Algérien de 30 ans qui entretenait des liens avec des responsable d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été condamné vendredi à six ans de prison et à une interdiction définitive du territoire français.

Une rencontre à Genève. Très actif sur les forums jihadistes, le prévenu, habitant dans le sud de la France, entretenait des contacts avec Aqmi, dont il avait rencontré un émissaire à Genève, en Suisse.

Un projet d'attentat avorté. Selon le procureur, son interpellation a permis de déjouer un projet d'attentat en France. Selon son avocate, Me Daphné Pugliesi, on en était loin. Son client n'a effectué "aucun repérage", et n'a fait qu'émettre des propositions "incohérentes", "inapplicables".

La dimension virtuelle du dossier. A suivre les indications de son client, qu'il affirme avoir recopiées, pour mener ce projet d'attentat dans le métro, il faudrait prendre un mégaphone pour demander aux musulmans de sortir, aux autres de rester "parce qu'il y a une bombe qui va exploser", a-t-elle ironisé.

Insistant sur la dimension "virtuelle" de ce dossier, elle a insisté sur le fait que son client avait raconté "n'importe quoi", "des histoires d'espions qui n'existent pas" pour se rendre crédible auprès d'Aqmi.