Un agent municipal d'Evry révoqué après avoir partagé une image injurieuse envers Valls

  • A
  • A
Un agent municipal d'Evry révoqué après avoir partagé une image injurieuse envers Valls
@ AFP
Partagez sur :

Un agent municipal de la ville d'Evry a été révoqué mardi pour avoir partagé une image injurieuse envers Manuel Valls. 

Un employé municipal d'Evry, fief de Manuel Valls, a été révoqué mardi de son poste d'animateur pour avoir partagé sur son compte Facebook une image injurieuse envers le Premier ministre, a-t-on appris jeudi auprès du maire PS Francis Chouat, confirmant une information du Parisien.

L'image en question. Le cliché, initialement posté sur la page Facebook "Tu sais que tu viens d'Evry quand...", et partagé en mai par l'agent, imitait une question du code de la route dans laquelle Manuel Valls apparaissait au milieu de la chaussée, devant une voiture. Parmi les choix proposés au conducteur: "J'accélère" ou "je marque l'arrêt sur sa tête et je fais patiner mes pneus". Le quadragénaire, en poste depuis de nombreuses années, a été démis de ses fonctions à l'issue d'un conseil de discipline engagé par la mairie, composé d'élus et de représentants du personnel à parts égales et présidé par un magistrat du tribunal administratif de Versailles.

Une décision "rare et grave". L'agent, qui fait déjà l'objet d'une suspension jusqu'en septembre, peut faire appel de cette décision. "J'ai estimé qu'on n'était pas dans une faute professionnelle classique, même lourde. C'était un appel au meurtre, ce n'était pas de l'humour potache", a réagi Francis Chouat, successeur de Manuel Valls, maire de 2001 à 2012.  Cette décision "rare et grave" vient sanctionner un agent qui a un "devoir d'exemplarité" comme animateur, a-t-il ajouté.

Le photomontage de l'employé municipal avait également été relayé par un élu d'opposition (Les Républicains, LR), Stéphane Le Personnic, qui avait ensuite partagé une autre photo comparant Valls à Hitler.
Ces deux clichés ont fait l'objet d'un signalement du préfet de l'Essonne auprès du parquet d'Evry où une enquête est toujours en cours.