Un ado violemment agressé parce que "fils de flic"

  • A
  • A
Un ado violemment agressé parce que "fils de flic"
Le palais de justice de Chalons-en-Champagne.@ Capture Streetview
Partagez sur :

Âgé de 16 ans, le jeune a été violemment agressé par trois mineurs, placés en garde-à-vue. L'un d'entre eux a réussi à s'échapper, avant d'être rattrapé.

Fils de policier, un adolescent de 16 ans a été violemment agressé et blessé au visage par trois jeunes, qui ont été déférés lundi au parquet de Châlons-en-Champagne, dans la Marne. L'agression a eu lieu samedi soir dans le centre de Châlons-en-Champagne alors que la victime se promenait avec son amie.

Désigné comme un "fils de flic". "L'adolescent a été abordé par trois jeunes, connus des services de police, qui l'ont désigné comme un 'fils de flic', avant de le frapper violemment au visage sans autre raison que celle-ci", a expliqué Christian de Rocquigny, le procureur de Châlons-en-Champagne. Le magistrat a déploré "une violence gratuite intolérable".

20 jours d'ITT. L'adolescent, qui souffre de plusieurs fractures au visage avec une ITT (incapacité temporaire de travail) de 20 jours, a été hospitalisé à Châlons-en-Champagne, avant d'être transféré dimanche au CHU de Reims, où il a dû subir une opération de chirurgie maxillo-faciale, a précisé le magistrat.

Trois agresseurs, tous mineurs. Placés en garde à vue depuis samedi soir, les trois auteurs supposés de l'agression, âgés de 14, 15 et 17 ans, ont été déférés lundi en début après-midi au parquet de Châlons. Ils devaient être présentés à un juge des enfants aux fins de mises en examen, a indiqué le procureur.

L'un des suspects en fuite. Mais à l'issue de sa mise en examen lundi, l'un des trois mineurs a pris la fuite lundi et était activement recherché, a-t-on appris mardi. Ce dernier a pris la fuite alors qu'il était conduit par des éducateurs dans un centre éducatif fermé, a indiqué Christian de Rocquigny, procureur de la République de Châlons-en-Champagne. "Il a profité d'un arrêt à un feu rouge pour s'enfuir de la voiture qui le conduisait au centre. Le juge pour enfants a émis un mandat d'amener à son encontre, ce qui entraînerait une incarcération d'office", a déclaré le procureur.

Le mineur retrouvé. Moins de 24 heures après avoir pris la fuite,  le mineur a finalement été interpellé mercredi matin, a-t-on appris de source judiciaire. Le jeune homme, sous le coup d'un mandat d'arrêt délivré par le juge pour enfant, a été localisé et interpellé sans difficulté par les policiers à la suite d'un appel anonyme. Il a été placé en rétention avant de comparaître mercredi après-midi devant le juge des libertés et de la détention, qui décidera de son éventuelle incarcération en détention provisoire, a précisé le procureur.