Un accident entre un Airbus et un drone évité de justesse

  • A
  • A
Un accident entre un Airbus et un drone évité de justesse
Un A320. Image d'illustration.
Partagez sur :

Le 19 février dernier, un drone a frôlé un A320 alors que ce dernier était en train de débuter sa descente vers l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

Un Airbus A320 d'Air France assurant la liaison entre Barcelone et Paris Charles de Gaulle a évité de justesse une collision avec un drone qui volait à haute altitude le 19 février dernier alors qu'il était en phase d'approche de l'aéroport parisien, annonce le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) sur son site internet.

A 1.600 mètres d'altitude. L'autorité française d'enquêtes de sécurité de l'aviation civile, qui qualifie dans un communiqué l'incident de grave, précise que le copilote a aperçu le drone alors que l'avion se trouvait à une altitude de 5.500 pieds (environ 1.600 mètres), soit bien plus haut que l'altitude maximale à laquelle peut normalement monter un drone de loisir.

Il est passé cinq mètres sous l'aile. L'équipage a désactivé le pilote automatique pour éviter une collision avec le drone, qui est passé selon le commandant de bord à "environ cinq mètres en dessous de l'aile gauche de l'avion", indique le BEA.

Enquête. Le pilote automatique a ensuite été réenclenché et l'Airbus A320 a pu reprendre son approche après avoir informé le contrôle aérien de la présence d'un drone non identifié, poursuit l'autorité de l'aviation civile, ajoutant qu'une enquête est en cours.