Tunnel sous la Manche : nuit de pagaille sur le trafic Eurostar

  • A
  • A
Tunnel sous la Manche : nuit de pagaille sur le trafic Eurostar
@ DENIS CHARLET/AFP
Partagez sur :

À cause de migrants sur les voies, plusieurs Eurostar ont connu des perturbations dans la nuit de mardi à mercredi. 

L'intrusion de personnes sur les voies du tunnel sous la Manche, probablement des migrants, a causé dans la nuit de mardi à mercredi une gigantesque pagaille pour six trains Eurostar, a-t-on appris de sources concordantes. Si pour cinq d'entre eux, le problème a été réglé, un sixième est toujours bloqué à Calais. Alors que le nombre de migrants essayant de s'introduire dans le tunnel de l'Eurostar a connu un pic en juillet (jusqu'à 2.000 par nuit), en août, ils étaient beaucoup moins nombreux (de 100 à 200 par nuit). 

Bloqué depuis mardi 21 heures 30. À 5 heures du matin mercredi, plusieurs centaines de personnes étaient toujours bloquées sur les quais de la gare de Calais-Frethun conséquence "de la présence d'intrus sur les voies à l'entrée française du tunnel, sur le site d'Eurotunnel", a fait savoir un responsable de la communication d'Eurostar, précisant que les incidents avaient débuté vers 22 heures 30.

"Sur place, concernant le 9055 (Paris-Londres), la situation est effectivement compliquée", a indiqué cette source, précisant que de la nourriture et de l'eau étaient données aux passagers. "Des services de secours sont aussi présents pour les personnes qui ont besoin d'aide, notamment des personnes âgées", a-t-il ajouté. Selon une passagère de l'Eurostar, la situation est très tendue dans cette gare située en pleine campagne. "Il doit y avoir environ 1.000 personnes sur les quais qui sont pleins à craquer. Il n'y a aucune communication, des militaires sont présents", a-t-elle indiqué.

Cet Eurostar 9055 est parti à 19h42 de la gare du Nord. Il est resté bloqué à partir de 21 heures 30 à proximité de l'entrée du tunnel sous la Manche avant d'être tracté vers 2 heures en gare de Calais-Frethun.

Cinq autres Eurostar touchés. Concernant les autres trains touchés par ces incidents, "un train (Paris-Londres, ndlr) est reparti vers Paris, un autre (Londres-Paris) a rebroussé chemin vers Londres et trois autres (qui attendaient dans l'attente que la voie de l'Eurostar bloqué à l'entrée du tunnel soit complètement libérée, ndlr) sont bien arrivés à Londres", a fait savoir Eurostar.