Tuerie : le cycliste venait d'être père

  • A
  • A
Tuerie : le cycliste venait d'être père
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le corps de Sylvain Mollier a été retrouvé près des Britanniques abattus.

Il s'est probablement retrouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Le corps de Sylvain Mollier, âgé d'une quarantaine d'années, a été retrouvé mercredi soir, près de la BMW où se trouvaient les corps de trois touristes venus de Grande-Bretagne. Abattu d'un balle dans la tête, il a été retrouvé gisant à l'avant de la voiture, sur le parking forestier de la commune de Chevaline, en Haute-Savoie.

Sylvain Mollier, jeune père trois enfants, était un habitant de la région. Il travaillait à une vingtaine de kilomètres de Chevaline, à Ugine, en Savoie, pour l'entreprise Cezus, selon Le Dauphiné. Cette usine du groupe Areva est, selon le site de l'entreprise, spécialisée dans la métallurgie du zirconium, un matériau utilisé dans les centrales nucléaires.

Un homme "sans histoires"

Michel Chevallier, adjoint au maire d'Ugine, qui connaissait Sylvain Mollier, a évoqué sur Europe 1 un homme "qui était vraiment sans histoires, apprécié de ses voisins, de ses collègues de travail". C'est lui qui a dû annoncer la terrible nouvelle à sa compagne, mercredi soir.

"Dans ma tête, je vois Sylvain arriver en vélo et une personne lui tirer dessus parce qu'il a été témoin d'un massacre", raconte l'adjoint, ajoutant : "il serait passé peut-être cinq minutes avant, il serait tranquille, cinq minutes après, il aurait été le premier témoin de ce massacre, mais aujourd'hui il serait avec nous pour parler de ce massacre".

Sa disparition signalée à la police

D'après l'un de ses collègues interrogé par le journal local Le Messager, Sylvain Mollier venait d'avoir un bébé et était en congé paternité. Sylvain Mollier était parti faire du vélo mercredi. Inquiète de ne pas le voir revenir, son épouse avait alerté la police, sans savoir qu'il avait été victime de la tuerie de Chevaline, note l'édition britannique du Huffington Post.

Sur la route menant au parking, Sylvain Mollier a croisé le principal témoin, un autre cycliste, ancien de la Royal Air Force. Ce dernier a raconté avoir été doublé dans une montée par le père de famille dont il a ensuite retrouvé le corps. D'après Le Messager, les deux hommes se connaissaient et étaient licenciés du même club de vélo, à Ugine.