Tué par une balle qui "a rebondi"
© MAXPPP

Le tireur, un chasseur chevronné, a été mis en examen mercredi pour "homicide involontaire".

L'info. Les circonstances du drame intriguent encore les enquêteurs. Dimanche matin, un automobiliste qui circulait sur une route départementale dans l'Oise a été tué d'une balle dans la tête. Les premiers éléments de l'enquête ont conduit à un groupe de chasseurs qui organisait une battue à proximité. Leur explication a de quoi étonner.

La balle et le sanglier. Les chasseurs assurent que l'un d'eux a visé un sanglier à la carabine. "Il était sur un mirador. Mais la balle a scalpé le sanglier, elle a rebondi et est partie dans un angle invraisemblable pour aboutir dans la voiture", raconte sur Europe 1 Guy Harlé d'Ophove, le président de la Fédération départementale des chasseurs. "C'est inouï. La balle revient presque à angle droit. En termes de probabilité, c'est invraisemblable", poursuit-il. Selon les chasseurs, "il arrive qu'une balle poursuive sa route sur deux kilomètres après avoir été déviée".

La victime. L'automobiliste a été tué sur le coup. Sa femme, qu'il accompagnait au travail, a réussi à maîtriser la voiture, évitant les platanes de cette longue ligne droite qui traverse la forêt. Les pompiers ont retrouvé la voiture dans un champ. L'épouse de la victime, choquée, a été hospitalisée.

L'enquête. Si la piste accidentelle restait privilégiée lundi soir, "on ne peut cependant pas indiquer avec précision s'il s'agit d'un tir direct ou indirect", précisait le procureur de Senlis. Selon le magistrat, le tireur présumé est un chasseur "aguerri et confirmé, âgé de 76 ans". L'homme a été mis en examen mercredi pour "homicide involontaire" et placé sous contrôle judiciaire avec "l'interdiction de détenir des armes", interdiction de se livrer aux activités de chasse", avec "obligation de se présenter à la gendarmerie régulièrement". Une information judiciaire a également été ouverte pour homicide involontaire.

L’homme qui a été placé en garde à vue, "explique avoir tiré à deux reprises sur un sanglier". La balle a-t-elle pu ricocher et repartir vers la route en touchant l'automobiliste, qui roulait alors a une vitesse située entre 80 et 90km/h, en pleine tête ? Difficile de le dire, le projectile n'ayant pas encore été retrouvé. Une information judiciaire pour homicide involontaire pourrait être ouverte dans les jours qui viennent.

Le chasseur en garde à vue depuis lundi dans l'enquête sur la mort d'un automobiliste tué par balle sur une route départementale de l'Oise, dimanche, a été mis en examen mercredi pour "homicide involontaire", a annoncé le procureur de Senlis lors d'une conférence de presse.
L'homme de 76 ans a été "placé sous contrôle judiciaire avec l'interdiction de détenir des armes, interdiction de se livrer aux activités de chasse", avec "obligation de se présenter à la gendarmerie régulièrement", et une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire, a indiqué le procureur, Hervé Têtier.
emi/pm/er