Téléphones en prison : 16 interpellations dans la Meuse

  • A
  • A
Téléphones en prison : 16 interpellations dans la Meuse
@ AFP
Partagez sur :

Les enquêteurs ont mis au jour un système organisé de "parachutage", c’est-à-dire de projection de matériel par-dessus les enceintes du centre pénitentiaire de Saint-Mihiel, dans la Meuse.

INFO EUROPE 1

Seize personnes ont été interpellées lundi matin par les gendarmes, pour avoir fourni ou s’être procuré des téléphones et de la drogue dans le centre pénitentiaire de Saint-Mihiel, dans la Meuse, selon les informations recueillies par Europe 1. Les enquêteurs ont mis au jour un système organisé de "parachutage", c’est-à-dire de projection de matériel par-dessus les enceintes de cette prison de 400 places.

Des personnes intérieures et extérieures à la prison. Parmi les suspects arrêtés, dix sont des détenus et six des personnes extérieures à l’établissement. Des téléphones et de la drogue ont été saisis dans plusieurs cellules lors des perquisitions. Les gardes à vue peuvent durer 96 heures, s’agissant notamment de trafic de stupéfiants.