INFO E1 - Telegram : trois piliers de la propagande djihadiste en France arrêtés

  • A
  • A
Partagez sur :

Trois hommes originaires du Nord de la France, relais très actifs de l'État islamique en ligne, ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

INFO EUROPE 1

Ils étaient des piliers de la propagande du groupe État islamique sur les réseaux sociaux. Trois hommes ont été arrêtés début décembre dans le Nord. Deux d'entre eux ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste, révèle Europe 1 mercredi. Un troisième l'a été pour apologie du terrorisme. Leur arrestation porte un gros coup à l'activité des partisans du groupe terroriste sur l'application cryptée Telegram

31 ans et 18 ans. À eux seuls, les deux premiers représentaient plus de la moitié de la propagande française encore active sur Telegram. S'ils n'avaient pas de projet terroriste, ils orchestraient depuis des mois une très intense campagne pro-Daech en ligne. Le premier, âgé de 31 ans, était en contact direct avec des responsables de la propagande francophone en Syrie. Revenu d'Égypte avant l'été, il animait jusqu'à dix comptes différents et tentait de recruter de nouveaux relais. Le second a été mis en examen le jour de ses 18 ans. Ce jeune Français avait créé son premier compte à 15 ans, et faisait des allers-retours entre la Belgique, où il résidait, et Roubaix, où il travaillait. 

Plus qu'une simple "apologie du terrorisme". Selon nos informations, les deux hommes passaient plusieurs heures par jour à administrer des groupes de discussion réunissant 30 à 50 membres, et postaient des centaines de messages à la gloire de l'organisation État islamique. Ils défendaient même les attentats. Une activité tellement intense que les magistrats ont considéré que les faits reprochés allaient au-delà de l'apologie du terrorisme. D'où leur mise en examen pour association de malfaiteurs terroriste. Le troisième, également très actif, a été interpellé près de Douai. Ils ont tous les trois été placés en détention provisoire.