GB : un homme soupçonné d’avoir saboté le parachute de sa femme

  • A
  • A
GB : un homme soupçonné d’avoir saboté le parachute de sa femme
@ AFP
Partagez sur :

Un sergent de l’armée britannique est suspecté d’avoir fourni un parachute trafiqué à sa femme, qui a miraculeusement survécu à sa chute.

Son parachute n’avait plus de "slinks", ces sangles connectant le harnais à la canopée de l’objet. Cet élément a poussé les enquêteurs vers l’hypothèse d’un sabotage, après qu’une femme a manqué de trouver la mort dans une chute vertigineuse. Son mari, qui lui a fourni le parachute, est le suspect numéro 1.  

Cet instructeur de l'armée britannique, âgé de 35 ans et originaire d'Afrique du Sud, a été arrêté la semaine dernière et interrogé longuement par la police pour la tentative de meurtre présumée de son épouse à laquelle il a procuré son parachute, alors que le sien était en cours d'inspection. Le sergent a depuis été relâché sous contrôle judiciaire.

Une chute de 1.200 mètres. L'accident s'est produit le 5 avril dernier sur la base aérienne de Netheravon, dans le sud-ouest du Royaume-Uni. Selon la police, le parachute de cette femme expérimentée a refusé de s'ouvrir tout comme, dans un premier temps, son parachute de secours. Ce dernier s'est finalement ouvert juste avant qu'elle ne s'écrase dans un champ, ralentissant suffisamment sa chute pour lui permettre de survivre.

Gravement blessée. Cette institutrice de parachute, âgée de 39 ans, a miraculeusement survécu à sa chute mais présente de graves blessures. Elle souffre en effet d'une fracture de la clavicule, d'une jambe cassée et de blessures à la colonne vertébrale.