Un chasseur tue son ami par erreur et se suicide

  • A
  • A
Un chasseur tue son ami par erreur et se suicide
@ AFP
Partagez sur :

Un sexagénaire a mis fin à ses jours jeudi près de Gaillac, dans le Tarn. Il était impliqué dans la mort d'un de ses compagnons lors d'une chasse au sanglier près d'Albi, dans le Tarn.

Son suicide intervient moins de 24 heures après la mort de son ami et compagnon de chasse. Un sexagénaire a mis fin à ses jours jeudi près de Gaillac, dans le Tarn. Il était impliqué dans la mort d'un de ses compagnons lors d'une chasse au sanglier près d'Albi, a-t-on appris de sources concordantes.

Une battue avec douze chasseurs. La première victime, un homme de 65 ans, participait à une battue à Lescure d'Albigeois lorsqu'il a été grièvement blessé par balles, mercredi à la mi-journée. Il est mort en fin d'après-midi dans un hôpital toulousain, a indiqué le site de La Dépêche du Midi. Une autopsie de la première victime devrait être réalisée vendredi et l'enquête devrait déterminer notamment si le chasseur mortellement blessé mercredi a été atteint par les projectiles d'une ou plusieurs armes.

Ils pensaient faire feu sur un gibier. Parmi les 12 chasseurs de son groupe, deux hommes de 67 ans, ont déclaré aux policiers d'Albi en charge de l'enquête avoir fait feu "à la vue d'un gibier", a expliqué une source proche de leur société de chasse. Les deux hommes ont donc été placés un moment en garde à vue, avant d'être relâchés en début de soirée, a confirmé le procureur de la République d'Albi, Claude Derens.

Un ami de longue date. Dans la nuit, l'un des deux chasseurs placés en garde à vue puis remis en liberté s'est pendu à son domicile dans la région de Gaillac, a-t-on ajouté de source proche des chasseurs. Cet homme était très affecté par le drame car il était un ami proche de longue date de la première victime et le parrain d'une de ses filles, a-t-on ajouté de même source.