"Sextape" : Benzema a reconnu en garde à vue être intervenu

  • A
  • A
"Sextape" : Benzema a reconnu en garde à vue être intervenu
@ AFP
Partagez sur :

L'attaquant des Bleus a été déféré jeudi matin dans le cadre de l'enquête sur le chantage présumé à la "sextape" contre Mathieu Valbuena. 

Karim Benzema, déféré jeudi matin devant la justice, a reconnu en garde à vue être intervenu dans le chantage à la "sex-tape" dont Mathieu Valbuena était victime à la demande d'un des maîtres chanteurs, a-t-on appris de source proche du dossier.

"Rendre service". "Karim Benzema a reconnu être intervenu auprès de Valbuena à la demande d'un ami d'enfance, approché par trois escrocs qui avaient en leur possession la sex-tape", a expliqué une source proche du dossier. "Il a déclaré s'être mis d'accord avec l'ami d'enfance sur ce qu'il devait dire pour que son coéquipier négocie exclusivement avec lui", a-t-elle ajouté. L'attaquant a affirmé qu'il avait "voulu rendre service à son ami" sans penser qu'il portait tort à Valbuena.

Le rappel des faits. Au cœur de l'enquête : une vidéo intime où apparaît Valbuena, subtilisée par trois escrocs qui ont ensuite tenté de le faire chanter. Or, selon une source proche de l'enquête, Benzema a évoqué cette vidéo en tête-à-tête avec Valbuena le 5 octobre, lors d'un rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine avant les matches contre l'Arménie et le Danemark. Les trois maîtres chanteurs présumés, aujourd'hui écroués, avaient à l'époque contacté un proche du frère de Benzema afin d'utiliser l'attaquant du Real Madrid dans leur entreprise d'extorsion.