Le frère de Salah Abdeslam : "il commence à prendre conscience de ce qu'il a fait"

  • A
  • A
Partagez sur :

Yazid, le frère aîné de Salah Abdeslam, s'est entretenu longuement avec notre correspondant d'Europe 1. C'est la première fois qu'il s'exprimait dans les médias.

EXCLUSIF

Il ne s'était jamais exprimé face à un média. A Molenbeek, où vit toujours la famille de Salah Abdeslam, Yazid, son frère aîné, s'est entretenu longuement avec le correspondant d'Europe 1.

Entraîné par son frère Brahim. Avec ses frères et ses parents, Yazid lui rend visite très régulièrement à la prison de Bruges depuis son incarcération, le 19 mars. Et le seul membre vivant du commando du 13 novembre raconte. A travers le parloir, Salah Abdeslam a confié à Yazid s'être fait entraîner par leur frère Brahim, qui s'est fait exploser à la brasserie "Le Comptoir Voltaire". Selon lui, il lui aurait demandé d’aller chercher des hommes en Hongrie et en Allemagne, sans lui en expliquer la raison. Il lui a même affirmé de pas avoir été au courant du projet d’attentat, jusqu’à la dernière minute. C’est devant le Stade de France qu’il aurait réalisé ce qu'il s'apprêtait à faire, et qu'il aurait alors décidé de faire marche arrière et qu’il serait rentré en catastrophe à Bruxelles.

Au courant de toute l'actualité. Au micro d'Europe 1, Yazid a décrit les conditions de détention de son petit frère. Salah Abdeslam a nié devant sa famille avoir entendu Medhi Nemmouche, le tueur du musée juif de Bruxelles et voisin de cellule, lui ordonner de ne rien dire à la police. Salah Abdeslam est en quartier d’isolement mais peut regarder la télévision. Il est au courant de toute l’actualité, selon Yazid. Mais cette télévision, il la regarde de moins en moins car selon son grand frère, "il commence à prendre conscience de ce qu’il a fait".

Salah Abdeslam veut "s'installer" dans sa cellule. Salah Abdeslam prie tous les jours dans sa cellule, indique Yazid. Blessé à la jambe lors de son arrestation, il commencerait de nouveau à marcher normalement. Il aurait confié à Yazid Abdeslam vouloir être transféré le plus rapidement possible vers la France. Selon son frère aîné, Salah Abdeslam souhaiterait s’installer pour de bon dans sa cellule, où il pourrait passer de nombreuses années. Il souhaite surtout collaborer avec les enquêteurs français, rapporte Yazid. "Il doit bien ça aux familles des victimes".