Rosny-sous-Bois : une huitième victime sortie des décombres

  • A
  • A
Rosny-sous-Bois : une huitième victime sortie des décombres
Sur les onze personnes blessées, quatre se trouvaient dimanche soir dans un état très grave, dont deux enfants de 10 et 13 ans.@ REUTERS/Christian Hartmann
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Il s'agit du corps de la dernière personne portée disparue, un homme d'une cinquantaine d'années dont la disparition avait été signalée.

L'INFO. Le bilan ne cesse de s'alourdir. Un huitième corps, celui du dernier disparu, a été retrouvé dans les décombres de l'immeuble qui s'est effondré dimanche matin à Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ont indiqué les pompiers lundi après-midi. Ce drame a probablement été provoqué par une explosion due au gaz. Parmi les victimes, figurent une mère de famille et ses deux enfants, âgés de 14 et 18 ans, un enfant âgé d'une dizaine d'années, une femme de 45 ans, une octogénaire, ainsi qu'un autre adulte.

Huit morts et 11 blessés dont quatre grièvement. La dépouille de cette huitième et a priori dernière victime a été dégagée et emportée par les sapeurs-pompiers, dissimulée sous un drap blanc."Il s'agit d'un homme d'une cinquantaine d'années, dont l'employeur avait signalé lundi matin la disparition", et non du gardien de l'immeuble, "qui se trouvait finalement parmi les sept victimes précédemment extraites", a indiqué Samuel Bernes, porte-parole des pompiers de Paris. Le bilan de la catastrophe, a priori définitif, est désormais de huit morts et de onze blessés, dont quatre dans un état grave.

>> LIRE AUSSI  : Rosny-sous-Bois - "tout le monde était en panique"

Les travaux de déblaiement se poursuivent. "On va continuer de déblayer pour une levée de doute, pour être sûr qu'il n'y a plus personne" dans les décombres, a assuré le porte-parole des pompiers. Ces travaux devront être réalisés en prenant compte les risques d'effondrement de la partie du bâtiment encore en place. "Plus on enlève des gravats au pied de l'immeuble, plus on le fragilise", a-t-il assuré.

Rosny-chien1280

© REUTERS/Christian Hartmann

Quatre personnes gravement blessées. L'explosion, survenue dimanche vers 7 heures, a soufflé le bâtiment de quatre étages situé près de la gare RER de Rosny-sous-Bois. La déflagration a tranché l'immeuble dans la hauteur, laissant apparaître l'intérieur des appartements. Sur les onze personnes blessées, quatre se trouvaient dimanche soir dans un état très grave, dont deux enfants de 10 et 13 ans transportés à l'hôpital Robert Debré et à l'hôpital Necker, selon une source judiciaire.

Une fuite de gaz pourrait être à l'origine de l’effondrement. La piste d'une explosion accidentelle est privilégiée. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a évoqué dimanche sur place "une explosion vraisemblablement occasionnée par une fuite de gaz". "Il y avait des travaux de gaz et d'ERDF sur les lieux", a indiqué le commandant Gabriel Plus, se refusant toutefois à établir un lien à ce stade de l'enquête.

Contactée par l'AFP, la société en charge du réseau de distribution du gaz, GRDF, a assuré qu'"aucune fuite n'avait été signalée précédemment" sur les lieux. "Une hypothèse est que ce serait plus lié à des travaux menés par ERDF", a ajouté un porte-parole. Ce qu' ERDF a pour l'heure refusé de commenter.