Prise d'otages dans une prison près du Mans : "tout se termine bien"

  • A
  • A
Prise d'otages dans une prison près du Mans : "tout se termine bien"
IMAGE D'ILLUSTRATION @ ERIC ESTRADE / AFP
Partagez sur :

Un détenu a pris en otage un surveillant et un autre détenu dans la maison d'arrêt des Croisettes, près du Mans. 

Un détenu a pris en otage jeudi un surveillant et un autre détenu dans la maison d'arrêt des Croisettes, près du Mans. Cette prise d'otages a pris fin vers 14h. 

Le RAID arrive sur place. "Les autorités judiciaires et la direction interrégionale de Rennes sont mobilisées, les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) de Rennes ont été dépêchées et une équipe du RAID arrive sur les lieux", pouvait-on lire dans un communiqué du ministère de la Justice publié vers 13h. "La Direction de l’Administration Pénitentiaire du ministère de la Justice a ouvert une cellule de crise", précisait le ministère de la Justice. Sur place, un périmètre de sécurité très large ne permettait pas d'approcher des lieux.

Peut-être armé d'un couteau. Selon la source syndicale, "le preneur d'otage demanderait son transfert au centre pénitentiaire d'Alençon-Condé". Il aurait été "condamné pour trafic de stupéfiants et serait libérable en 2021". Il serait en outre "sous le coup d'un mandat de dépôt pour tentative de meurtre", selon cette même source. Le preneur d'otage était armé d'un couteau, d'après la source policière. La maison d'arrêt des Croisettes dispose de 400 places et a été inaugurée en 2009.

Fin de la prise d'otages vers 14h. "Fin de la prise d'otage. Grâce au sang-froid des personnels et au courage du surveillant retenu tout se termine bien", a ensuite déclaré vers 14h Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice, via Twitter. "Un grand merci à ceux qui ont contribué à ce dénouement (direction, personnels, ERIS, RAID...). Salut particulier au surveillant menacé", a poursuivi le ministre.