Prise d'otages Porte de Vincennes : "j'imagine le pire"

  • A
  • A
Prise d'otages Porte de Vincennes : "j'imagine le pire"
@ Eric Feferberg/AFP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE</STRONG><STRONG>&AMP;NBSP;E1 - TÉMOIGNAGEUne femme nous raconte avoir parlé au téléphone avec sa mère, actuellement otage dans l'épicerie casher de la porte de Vincennes.

Depuis trois heures, elle est sans nouvelles. Une femme nous raconte qu'elle a eu au téléphone sa mère, retenue en otage dans l'épicerie casher de la porte de Vincennes à Paris, où au moins deux personnes ont été tuées. 

>> LIRE AUSSI - Plusieurs personnes retenues en otage dans une épicerie à Paris

"Elle m'a appelée avant que les personnes rentrent". "Elle m'a appelée juste avant que les personnes rentrent, elle m'a dit 'je suis dans le magasin, je t'aime". "Et voila, plus de nouvelles", ajoute-t-elle. Sa mère "a juste eu le temps de dire ça et après son téléphone a raccroché".

>> VIDÉO - Porte de Vincennes : "on a senti une odeur de poudre"

"Cela fait trois heures", souligne-t-elle. "J'ai quitté mon travail, depuis tout à l'heure je tourne en rond en essayant de pouvoir rentrer mais il n'y a personne qui me laisse rentrer". "J'ai peur, confie-t-elle, on m'a dit qu'il y avait deux morts déjà, on ne veut même pas me dire si c'est ma mère ou pas".



Le témoignage de la fille d'une otage à Vincennespar Europe1fr

Les policiers "ne veulent pas me laisser passer, on ne me donne aucune information", proteste-t-elle, confiant "imaginer le pire". "Il y a mes petites sœurs au lycée juste à côté", poursuit-elle, disant sa détermination : "je vais aller la chercher". 

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo