Pourquoi une avalanche s'est-elle déclenchée aux Deux-Alpes ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Les conditions météo que connaissent les Deux-Alpes depuis plusieurs semaines ont causé l'avalanche meurtrière, mercredi.

Il a fait beau, mercredi, sur le domaine skiable des Deux-Alpes, où une avalanche a emporté un groupe de dix élèves et leur professeur du collège-lycée Saint-Exupéry de Lyon. C'est ce temps clément qui, semble-t-il, a motivé le groupe à se rendre sur cette piste - le plus souvent classée hors piste, classée "noire" en toute fin de saison. "C'était le premier jour de beau temps aux Deux-Alpes et les gens sont partis assez vite en hors piste", a confirmé au micro d'Europe 1 Dominique Lestan, le directeur de l’association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches. 

Le manque de neige en début de saison. Pour les professionnels, la montagne est actuellement "très, très dangereuse", indiquait sur Europe 1 le président du bureau des guides des Deux-Alpes, Jean-Pierre Bazet. Preuve en est le refus des guides "d'encadrer des sorties en ce moment" dans ce secteur. Alors pourquoi un tel niveau de dangerosité ? La neige a cruellement manqué jusqu'aux vacances de Noël. La sous-couche est très fine et date déjà du mois de novembre.

Un effet "rouleau à billes". Ces derniers jours, la neige est tombée sur le domaine skiable des Deux-Alpes, de 20 à 50cm, ce qui est tout à fait normal en cette période de l'année. "La différence de température entre le sol et la surface de la neige qui n'est pas du tout favorable, et créé une sorte de rouleau à billes", a expliqué Dominique Lestan. "Les vraies premières neiges, celles que l'on connaît maintenant, ont beaucoup de mal à adhérer, notamment sur les secteurs nord". Le manteau neigeux est donc extrêmement fragilisé.

Le vent en cause. Lundi, un épisode tempétueux a balayé les Deux-Alpes, avec des rafales allant jusqu'à 120 km/h. Ces vents forts ont déplacé les plaques de neige, rendant encore plus instable la surface. Combinées au sol dur, ces rafales sont la principale cause de l'avalanche de mercredi après-midi.

Risque d'avalanche à 4 sur 5. Jusqu'à mercredi matin, le risque d'avalanche était évalué par Météo France à 3 sur 5. Puis dans la journée, il a été remonté à 4 sur 5. Une échelle conservée pour la journée de jeudi. Prudence donc.