Pierre Pallardy condamné en appel à 8 ans de prison pour viols

  • A
  • A
Pierre Pallardy condamné en appel à 8 ans de prison pour viols
@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

L'ostéopathe "star" des années 1980 a été condamné jeudi, en appel, à huit ans de prison pour avoir violé quatre patientes et agressé sexuellement trois autres par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis.

Pierre Pallardy, ostéopathe "star" des années 1980, a été condamné jeudi en appel à huit ans de prison pour avoir violé quatre patientes et agressé sexuellement trois autres par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis. Cette condamnation est assortie d'une interdiction définitive d'exercer. Il a en revanche été acquitté des accusations de viols et d'agressions sexuelles à l'encontre de cinq autres de ses patientes.

Une peine moins sévère qu'en première instance. Après douze heures de délibéré, la cour a été plus clémente que le parquet général qui avait requis douze ans de réclusion criminelle ainsi que l'interdiction d'exercer. L'accusé est resté impassible lors de l'énoncé de la sentence. "Pervers accompli" pour ses 12 accusatrices, soignant à la technique mal comprise, selon lui, le praticien âgé de 74 ans avait été condamné en première instance à dix ans de prison, en 2013.

Un pourvoi en cassation. Tout au long du procès qui a duré près de trois semaines, l'auteur de best-sellers sur le bien-être, qui courait les plateaux de télévision dans les années 1980 et 1990, n'a eu de cesse de crier son innocence face aux témoignages accablants de femme venues le consulter dans son cabinet du chic XVIe arrondissement parisien, au début des années 2000.

D'ailleurs, l'avocat de l’ostéopathe "star" a annoncé vendredi midi que son client allait se pourvoir en cassation : "La cour d'assises de Bobigny a partiellement reconnu l'innocence de Pierre Pallardy. Elle l'a néanmoins condamné du chef de viol ou d'agression sexuelle sur sept patientes. Pierre Pallardy continue de clamer son innocence. Il forme un pourvoi à l'encontre de cet arrêt de condamnation".