Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour "violences volontaires"

  • A
  • A
Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour "violences volontaires"
@ Adrian DENNIS / AFP
Partagez sur :

Selon France 3 Nouvelle-Aquitaine et Sud-Ouest, le champion du monde du 800 m Pierre-Ambroise Bosse a été mis en examen jeudi pour "violences volontaires".

Et si la version donnée par le sportif n'était pas exactement le reflet de la réalité ? Lundi, Pierre-Ambroise Bosse a été entendu par un juge et mis en examen pour "violences volontaires avec usage ou menace d'une arme", rapportent Sud-Ouest et France 3 Nouvelle-Aquitaine. L'information a été confirmée par le parquet, jeudi matin. Le champion du monde du 800 m est soupçonné d'avoir jeté une canette de bière sur un homme de 24 ans, dans la nuit du 26 au 27 août

Agressé sur le parking d'un casino. L'été dernier, l'affaire avait fait grand bruit. Quelques jours seulement après sa médaille d'or, l'athlète avait raconté avoir été violemment pris à partie après une séance d'autographes improvisée sur le parking du casino de Gujan-Mestras, ville de son club formateur, en Gironde. Une agression qui avait engendré 18 jours d'incapacité totale de travail (ITT) pour l'athlète, qui a assuré avoir failli perdre l'usage d'un œil.

Une version contestée. Selon Sud-Ouest, cette nuit-là, après être monté à bord de son véhicule, Pierre-Ambroise Bosse aurait reçu une gifle de la part d'un homme de 24 ans. "PAB" serait alors descendu de son véhicule et aurait jeté une canette de bière dans sa direction, le blessant légèrement. Le jeune homme aurait alors répliqué et lui aurait asséné plusieurs coups, au visage et au corps.

L'agresseur a été mis en examen début septembre. Mais il a toujours contesté la version de l'athlète, et a même déposé plainte contre Pierre-Ambroise Bosse. L'enquête judiciaire avait alors été élargie. "La procédure est en cours et je fais confiance à la justice", avait commenté le sportif au micro d'Europe 1 le 20 septembre dernier.