Patrimoine des Balkany : nouvelle enquête en vue

  • A
  • A
Patrimoine des Balkany : nouvelle enquête en vue
Patrick et Isabelle Balkany. @ REMY DE LA MAUVINIERE / POOL / AFP
168 partages

La justice va enquêter dans les jours qui viennent sur de nouveaux éléments concernant le patrimoine de Patrick Balkany et de son épouse Isabelle.

INFO EUROPE 1

Nouveaux soucis judiciaire en vue pour le couple Balkany. La justice va enquêter dans les jours qui viennent sur de nouveaux éléments concernant le patrimoine de Patrick Balkany et son épouse Isabelle, selon les informations recueillies par Europe 1. Mardi, le Parquet national financier a été informé de mensonges présumés du député-maire de Levallois, dans les Hauts-de-Seine. Patrick Balkany aurait en effet "massivement sous évalué" son patrimoine, dans sa déclaration 2014 à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, cette institution née de l'affaire Cahuzac.

Balkany suspecté d'avoir sous-évalué son patrimoine. "Après instruction de chaque dossier et recueil de leurs observations respectives", cette instance chargée de contrôler les déclarations de patrimoine et d'intérêts des élus a fait état dans un communiqué d'"un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité de leurs déclarations de situation patrimoniale, du fait de la sous-évaluation manifeste de certains actifs et de l'omission de biens mobiliers et immobiliers".

Une maison dans l'Eure sous-évaluée. D’après les éléments dont Europe 1 a eu connaissance, Patrick Balkany aurait déclaré, en tout et pour tout, un patrimoine net de 90.000 euros. Une somme qui semble bien peu élevée, notamment au vu de la demeure somptueuse dans l'Eure, où le couple passe une partie de son temps. Cette résidence de 500 m², entourée d'un terrain de quatre hectares, avec piscine et tennis, est estimée à 500.000 euros. Les Balkany n'en sont plus propriétaires, car ils l'ont léguée à leurs enfants, mais ils en ont l'usufruit. Et, à ce titre, ils doivent en déclarer un pourcentage dans leur patrimoine. Patrick et Isabelle Balkany ont estimé leur part à 150.000 euros. Mais cette somme serait sous-évaluée de 60%.

Des montres de luxe pas déclarées. Pour la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, il existe donc un doute sérieux quand à la sincérité de ces déclarations, auxquels sont tenus les Balkany en tant qu'élu. D'autant qu'il y manque par exemple trois montres de luxe d'une valeur de 40.000 euros. Voila comment, en déduisant les empreints bancaires, les Balkany déclarent 90.000 euros de patrimoine.

Un possible mensonge passible de trois ans de prison. Une somme qui contraste avec les deux villas, à Marrakech et aux Antilles, où ils passent l'essentiel de leurs vacances. Mais dont ils contestent être les propriétaires. Idem pour les tableaux de maitres, des Miro et des Picasso, sur lesquels planche la justice. Pour la Haute autorité, cette déclaration de patrimoine est suffisamment louche pour justifier un signalement au procureur de la République financier, qui doit décider des suites judiciaires. Un possible mensonge passible de trois ans de prison et dix inéligibilité.

Soupçonnés d'avoir organisé un système d’organisation fiscale. En octobre dernier, le député-maire UMP de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, a été mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de corruption". Son épouse est déjà mise en examen dans cette affaire. Les Balkany sont soupçonnés d'avoir organisé un système d'évasion fiscale. Un mouvement d'argent suspect arrivant sur leurs comptes aurait été observé par les enquêteurs de Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances. Le parquet national financier avait alors élargi l'enquête à des faits présumés de corruption.