L'homme soupçonné d'avoir égorgé son père et son frère à Paris transféré en psychiatrie

  • A
  • A
L'homme soupçonné d'avoir égorgé son père et son frère à Paris transféré en psychiatrie
On ignore pour le moment les motivations de l'assaillant, qui a été interpellé. (illustration)@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

En raison de son état, "inapte à un placement en garde à vue", l'homme soupçonné d'avoir égorgé deux membres de sa famille a été transféré en psychiatrie, selon la police.

L'homme soupçonné d'avoir égorgé vendredi son père et son frère à Paris a été transféré en psychiatrie au vu de son état déclaré "inapte à un placement en garde à vue", a-t-on appris de sources policières.

Interpellé vendredi en fin de matinée à proximité des corps de son frère et de son père, égorgés au pied d'un immeuble, le trentenaire, "prostré", va être placé à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police (I3P), selon ces mêmes sources.

L'homme était fiché pour "radicalisation possible". Il avait fait l'objet d'un signalement par sa famille pour une "radicalisation possible" et était donc fiché mais à ce stade "rien de tangible" ne venait étayer ce signalement, selon des sources proches du dossier. L'agresseur a égorgé les deux hommes devant un immeuble situé dans le 11e arrondissement de Paris.

"Prostré" au sol. "Un homme qui tentait de calmer le suspect, particulièrement agité après les faits, lui aurait dit 'Allah Akbar' (Dieu est grand). À ce moment l'agresseur, vêtu d'une djellaba, s'est mis à hurler 'Allah Akbar' ", selon une source proche de l'enquête. "Il s'est ensuite refermé sur lui-même, il a commencé à déclamer des propos pouvant ressembler à une prière avant de rester prostré au sol pour prier, jusqu'à l'arrivée de la police", selon cette même source.

Les enquêteurs du deuxième district de la police judiciaire parisienne ont été chargés des investigations.