Braquage chez Cartier : fusillade, course-poursuite et prise d'otage

  • A
  • A
Braquage chez Cartier : fusillade, course-poursuite et prise d'otage
@ EUROPE 1 / JEANNE DAUDET
1330 partages

RECIT - Deux hommes ont attaqué une boutique Cartier mardi soir près des Champs-Elysées. Après une course-poursuite dans Paris, ils se sont retranchés dans un salon de coiffure, avant de se rendre.

C'est un scénario rocambolesque, une affaire de braquage qui ne souffrirait pas de la comparaison avec les "exploits" d'un Mesrine. Mardi, deux hommes armés ont d'abord braqué une bijouterie Cartier, au cœur du quartier chic des Champs-Elysées, à Paris. Le "coup" s'est vite transformé en prise d'otage et en course-poursuite, puisque les deux hommes ont d'abord fui, chassés par les forces de l'ordre, avant de se retrancher dans un salon de coiffure du XVeme arrondissement parisien avec un otage. Mais les deux braqueurs présumés se sont finalement rendus à la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) après deux heures de pourparlers. Europe1.fr revient sur les étapes d'une folle soirée.  

18h30 : le braquage. Ils ont "tapé" au cœur du quartier des boutiques de luxe. Les deux individus ont braqué la boutique Cartier de la rue François Ier, dans le huitième arrondissement de Paris, à deux pas des Champs-Elysées. Les braqueurs présumés ont d'abord menacé les employés de la boutique et les clients, pendant qu'ils faisaient main basse sur des bijoux dans des vitrines, avant de prendre la gérante de la boutique en otage. 

>> VOIR AUSSI - La vidéo exclusive de la fuite des braqueurs 

Ils ont alors utilisé l'otage comme bouclier humain pour dissuader les policiers de la CSI (Compagnie de Sécurisation et d'Intervention de la police parisienne, chargée de lutter contre les attaques à main armée), arrivés sur place, de tenter quoi que ce soit. S'en est suivi un échange de coups de feux. Les braqueurs, munis d'une kalachnikov et d'une arme de poing, se sont frayés un chemin avant d'enfourcher un puissant scooter et de prendre la fuite.

Regardez les images exclusives filmées par un témoin de la scène :



EXCLUSIF - Les images de la fuite des braqueurs...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Les témoignages des riverains : "Je n'ai vu ça que dans les films"

19h : Le siège du salon de coiffure . Le braquage s'est alors transformé en course-poursuite dans les rue de Paris, puisque la police a poursuivi les braqueurs jusque dans le XVème arrondissement, dans le sud-ouest de la capitale. Les malfaiteurs sont tombés à ce moment là et ont échangé une deuxième salve de tirs avec les forces de l'ordre avant de se retrancher dans un salon de coiffure, prenant le patron du magasin en otage. Des traces de sang ont été retrouvées sur le scooter : l'un des deux braqueurs a été blessé au bras. La Police Judiciaire a été saisie de l'enquête avec la BRB (Brigade de Répression du Banditisme). La BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) s'est rendue sur place, appuyée par un hélicoptère qui survolait la zone. Toutes les rues alentours ont été bouclées. 



20h40 : La reddition.  Encerclés pendant plus d'une heure, les deux malfaiteurs se sont finalement rendus aux forces de l'ordre. L'otage, lui, a été libéré. Le procureur de Paris François Molins a déclaré que la police avait pu récupérer les bijoux et les armes, un pistolet 9mm et une kalachnikov. "Un négociateur a pu prendre contact avec eux et ils sont sortis selon le protocole qui leur avait été imposé" en levant les mains, a-t-il poursuivi.

Les deux hommes, dont l'aventure aura duré au total un peu plus de deux heures, ont été placés en garde-à-vue dans les locaux de la Brigade de répression du banditisme, chargée de l'enquête. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a salué dans un communiqué le courage et le sang froid des policiers et la maire de Paris Anne Hidalgo a souligné leur professionnalisme.