Nice : selon Cazeneuve, "il semble" que le tueur "se soit radicalisé très rapidement"

  • A
  • A
Nice : selon Cazeneuve, "il semble" que le tueur "se soit radicalisé très rapidement"
@ GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :

Le Conseil restreint de sécurité et de défense présidé samedi par François Hollande à l'Elysée s'est achevé peu avant 11 heures. 

"Il semble" que l'auteur de l'attentat de Nice se soit "radicalisé très rapidement", a déclaré samedi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, évoquant "un attentat d'un type nouveau" qui "montre l'extrême difficulté de la lutte antiterroriste".

"Pas connu des services de renseignement". A la sortie d'une réunion à l'Elysée, il a souligné le fait que le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel "n'était pas connu des services de renseignement" et estimé que, désormais, "des individus sensibles au message de Daesh s'engagent dans des actions extrêmement violentes sans nécessairement avoir participé aux combats, sans nécessairement avoir été entraînés".

"La modalité de la commission de son crime odieux est elle-même nouvelle, puisqu'il n'y a eu l'utilisation ni d'arme lourde ni d'explosif et, par conséquent, le traumatisme occasionné par la manière dont ce crime extrêmement violent a été commis choque profondément les Français. Et, en même temps, nous montre l'extrême difficulté de la lutte antiterroriste", a-t-il poursuivi.