Mort d'une femme pompier en intervention : le soldat du feu au volant était ivre

  • A
  • A
Mort d'une femme pompier en intervention : le soldat du feu au volant était ivre
@ AFP
Partagez sur :

Le sapeur-pompier qui conduisait lors de l'accident dans lequel une jeune femme pompier volontaire est morte, à Saint-Hippolyte, dans le Doubs, était fortement alcoolisé au moment des faits, a indiqué mardi le parquet.

Le pompier qui conduisait lors de l'accident qui a coûté la vie dimanche à une femme sapeur-pompier volontaire de 19 ans, à Saint-Hippolyte, dans le Doubs, était fortement alcoolisé au moment des faits, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Montbéliard. Il a été mis en examen pour homicide et blessures involontaires et placé sous contrôle judiciaire avec obligation de soins.

2g d'alcool/litre de sang. Ce jeune homme, né en 1991, avait un taux d'alcoolémie s'élevant de deux grammes par litre de sang, a indiqué le parquet, confirmant une information donnée par le site internet de L'Est Républicain.

L'accident a eu lieu dimanche en milieu de journée sur une route départementale. Le fourgon transportant six pompiers a heurté un muret alors que l'équipe se rendait sur les lieux d'une intervention. La jeune femme de 19 ans est décédée dans l'accident tandis que les cinq autres pompiers du véhicule ont, eux, été blessés.