Sivens : qu'est ce qu'une grenade offensive ?

  • A
  • A
Sivens : qu'est ce qu'une grenade offensive ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce projectile utilisé par les gendarmes mobiles pourrait avoir causé la mort du manifestant de 21 ans. Bernard Cazeneuve annoncé la suspension de leur utilisation mardi. 

Avec la mort de Rémi Fraisse , l'opposant au barrage de Sivens âgé de 21 ans dont le corps a été retrouvé dimanche, le monde civil découvre la grenade offensive, l'une des pièces de l'arsenal de la gendarmerie nationale. Bernard Cazeneuve a suspendu mardi l'utilisation de ce projectile qui selon les premiers résultats d'enquête pourrait avoir causé la mort du jeune homme. D'après nos informations, une trentaine de ces grenades offensives ont été lancées samedi à Sivens. Qu'est ce qu'une grenade offensive ? 

>> LIRE AUSSI - Sivens : Cazeneuve suspend l'utilisation des grenades offensives

>> Trois grenades dotent les gendarmes mobiles et les CRS, les deux forces spécialisées dans le maintien de l'ordre. Europe 1 vous les présente. 

La grenade lacrymogène qui n'explose pas. La première grenade est la plus basique : la grenade lacrymogène. Son effet est de provoquer une irritation ou un écoulement de larmes mais elle n'explose pas. Selon nos informations, plus de 300 grenades "lacrymos" ont été tirées samedi sur le site du barrage dans le Tarn.

>> LIRE AUSSI - Sivens : des traces d'explosif sur les vêtements de Rémi Fraisse

La grenade de désencerclement  et ses billes en caoutchouc. Dans un autre registre,  il y a ce qu'on appelle "la grenade de désencerclement" : cette dernière est lancée au sol avant d'éclater et de projeter des billes de caoutchouc pour disperser un attroupement.

>> LIRE AUSSI - Barrage de Sivens : le point sur l'affaire

La grenade offensive et son TNT…  Les grenades offensives sont en tôle et de couleur verte. Elles contiennent de l'explosif, du TNT en l'occurrence. Ces projectiles sont toujours lancés à la main, en cloche.  Elles sont utilisées pour leur souffle et leur bruit assourdissant.

… peut être dangereuse. Il ne faut ainsi jamais ramasser une telle grenade, au risque de perdre sa main lors de l'explosion. Dans le pire des cas, ces projectiles peuvent tuer, s'ils explosent au contact direct d'une partie vitale du corps. A cause de leur dangerosité, ce sont généralement les gradés qui les lancent après sommation.

>> LIRE AUSSI - Mort de Rémi Fraisse à Sivens : les scénarios possibles

Elles ne sont utilisées seulement dans certains cas, quand les forces de l'ordre sont victimes elles-mêmes des manifestants ou n'ont pas d'autre moyen de défendre le terrain. D'après nos informations, une trentaine de ces grenades offensives ont été lancées samedi à Sivens. L'une d'elles se serait - et c'est le pire des scénarios - glissée entre le dos et le sac à dos de Remy Fraisse, au contact de sa colonne vertébrale.