Meurthe-et-Moselle : poignardé, un enfant de 7 ans entre la vie et la mort

  • A
  • A
Meurthe-et-Moselle : poignardé, un enfant de 7 ans entre la vie et la mort
Un hélicoptère du Samu.@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Un enfant, âgé de 7 ans, a été grièvement blessé jeudi après-midi, à Jœuf, en Meurthe-et-Moselle. Pour des raisons encore inconnues, un individu s'est jeté sur l'enfant, avant de lui porter six coups de couteau.

Il a été poignardé alors qu'il rentrait de l'école. Un enfant, âgé de 7 ans, a été grièvement blessé jeudi après-midi, à Jœuf, en Meurthe-et-Moselle, rapporte le Républicain lorrain. L'enfant, poignardé de six coups de couteau de cuisine, a été transféré dans un état grave par hélicoptère à l'hôpital de Nancy. Il se trouvait vendredi matin dans état "grave mais stationnaire", a indiqué le procureur de Briey, Yves Le Clair.

L'enfant dans un état grave. Pour des raisons encore inconnues, un individu s'est jeté sur l'enfant, avant de lui porter six coups de couteau à l'abdomen. Un policier, qui n'était pas en service, est alors venu au secours du jeune garçon, en repoussant le suspect avec une matraque télescopique. Ce dernier a alors pris la fuite. L'enfant, lui, a d'abord été pris en charge par le Samu, avant d'être transféré par hélicoptère à l'hôpital de Nancy. Son état est jugé critique.

Des propos incohérents lors de sa garde à vue. Peu de temps après l'agression, le suspect, couvert de taches de sang, s'est rendu de lui-même au commissariat de police de Briey, où il a été placé en garde à vue. Tenant des propos incohérents, l'homme a été entendu dès jeudi soir, pendant sa garde à vue, par un expert médecin psychiatre. L'objectif pour les enquêteurs et de tenter de comprendre les raisons de son geste. L'homme a déjà été condamné à du sursis pour des faits de "violences" et réside dans l'immeuble devant lequel se sont déroulés les faits, dans la rue où réside la famille de l'enfant. 

Une information judiciaire devrait être ouverte vendredi dans la journée, sauf si l'expert-psychiatre soulève la question de l'irresponsabilité du suspect.