Marseille : décès d'un piéton heurté par un véhicule près d'un abribus, la "piste psychiatrique" privilégiée

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'individu interpellé au volant d'un fourgon, âgé d'environ 35 ans, était connu pour des faits de droit commun. La piste terroriste est pour l'heure écartée.

Une camionnette a foncé sur deux abribus lundi matin à Marseille, tuant un piéton dans le 11ème arrondissement. La brigade anti-criminalité a procédé peu après à l'interpellation sur le Vieux-Port d'une personne qui se trouvait à bord de la camionnette en cause, selon une source policière. "Aucun élément permettant de qualifier cet acte d'acte terroriste" n'a été mis en évidence, selon le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, qui privilégie "la piste psychiatrique".

Un mort et un blessé grave. Les faits ont eu lieu entre 8h30 et 9h30. Un fourgon Renault Master a foncé sur un premier abribus dans le 13ème arrondissement, blessant grièvement une femme qui a été hospitalisée pour une fracture du bassin, selon le parquet. Puis, la même camionnette a foncé sur un autre abribus dans le 11ème arrondissement, tuant une piétonne. La victime serait une femme de 42 ans, indique La Provence, citant des "sources concordantes". Le véhicule en cause a, quelques minutes plus tard, été immobilisé par la police sur le Vieux-Port, et la brigade anti-criminalité a procédé à l'interpellation du conducteur. 

"On a compris que c'était fini". "On a entendu un gros boom. On pensait qu'il s'agissait d'un accident, et puis on a entendu le camion partir en faisant crisser ses pneus", a témoigné auprès d'Europe 1 un employé du KFC voisin de la scène du drame. Le temps que les employés sortent du fast-food, un automobiliste s'était déjà porté au secours de la victime : "On a vu un chauffeur de poids lourd à côté de la dame. Elle était allongée sous le siège de l'arrêt de bus. On a compris, en la voyant, que c'était fini."

Le secteur bouclé. La direction départementale de la police nationale a demandé à la population, via son compte Twitter, d'éviter le Vieux-Port. Selon des journalistes de l'AFP sur place, le secteur du Vieux-Port a été complètement bouclé et de nombreux effectifs de police ont été mobilisés sur place, ainsi que des pompiers et des militaires. Le tunnel Prado-Carénage a également été fermé dans les deux sens.



Que sait-on du suspect ? L'homme arrêté, né en 1982 à La Tronche, près de Grenoble, en Isère, et vivant près de La Mure, serait "défavorablement connu des services de police", notamment pour des vols de voitures, selon des sources policières. Présentant un profil psychiatrique posant question, il n'est cependant pas connu des services de renseignement, selon des information d'Europe 1. Il était au volant d'un fourgon blanc Renault Master volé dans la journée de samedi. "On a retrouvé sur lui un courrier en lien avec une clinique psychiatrique et l'on s'oriente plutôt vers cette piste", a ajouté Xavier Tarabeux. Les polices judiciaires de Marseille et de Lyon ont été saisies. De son côté, la section du parquet antiterroriste se tient en observation mais n'a pas encore été saisie.