Lyon : une avocate radiée pour 1 million d'euros de surfacturations

  • A
  • A
Lyon : une avocate radiée pour 1 million d'euros de surfacturations
@ AFP
Partagez sur :

Une avocate qui surfacturait ses prestations à ses clients a été radiée du barreau de Lyon. Au total, elle aurait ainsi récupéré près d'un million d'euros.

L'info. Ses honoraires étaient vingt à trente fois plus élevés que ceux pratiqués par les confrères de la région lyonnaise. Et pour cause, cette avocate a surfacturé des honoraires à ses clients pour un montant total de près d'un million d'euros.

Des faits hors du commun. Elle a donc été radiée du barreau de Lyon le 10 février dernier, a-t-on appris auprès de l'ordre des avocats lyonnais lundi. "Ce n'est pas la sanction mais les faits qui sont exceptionnels. Comme ils sont graves, le conseil régional de discipline a adopté la sanction la plus grave", a commenté Me Frédérique Paoli, secrétaire générale de l'ordre. 

Jusqu'à 300.000 euros le suivi de dossier. Ce sont des clients de l'avocate, dont le nom n'a pas été rendu public, qui ont contesté auprès du bâtonnier ses honoraires jugés exorbitants pour des dossiers de divorce, de succession ou encore de garde d'enfants. Pour l'heure, une dizaine d'ex-clients se sont fait connaître auprès du barreau lyonnais. Selon Le Progrès, la note d'un dossier a ainsi pu grimper jusqu'à 300.000 euros pour un dossier, ce qu'a confirmé Me Paoli.

Dépenses surréalistes en robes et bijoux. Lors de l'audience devant le conseil de l'ordre, l'avocate incriminée a expliqué devant ses pairs avoir été "prise dans une spirale", "perdu la tête" et être "dépressive", selon cette même source. D'après Le Progrès, elle a, en l’espace de 18 mois, multiplié les achats de robes et bijoux qu'elle revendait ensuite à des prix cassés, quand elle ne les donnait ou ne les perdait pas. Pour autant, elle n'aurait pas profité de cet argent pour effectuer des placements en actions ou dans l'immobilier. Son cabinet avait fait l'objet d'une liquidation judiciaire en juin 2014.