Lyon : un homme entre la vie et la mort après avoir défendu un couple qui s’embrassait dans la rue

  • A
  • A
Lyon : un homme entre la vie et la mort après avoir défendu un couple qui s’embrassait dans la rue
L'altercation a commencé dans un arrêt de bus devant le centre commercial de La Part-Dieu de Lyon (image d'illustration)@ capture d'écran Google Street View
Partagez sur :

Assis dans un bus après avoir pris la défense d'un couple qui s'embrassait, un jeune homme de 20 ans a été violemment frappé à la tête avec des béquilles. 

Un jeune homme de 20 ans a été frappé à la tête, jeudi dernier, avec des béquilles et se trouve toujours dans un état grave à Lyon. Il avait défendu un couple de quadragénaires qui s'embrassait à un arrêt de bus, rapporte Le Progrès

Violente altercation pour un baiser. La scène s'est déroulée devant le centre commercial de La Part-Dieu, à Lyon, jeudi dernier, vers 18 heures. Un couple attend un bus et s'embrasse. Un groupe de jeunes les prend alors à partie. Un jeune homme de 20 ans, qui attendait lui aussi un bus avec sa compagne, s'interpose pour défendre le couple. Le ton monte et les hommes en viennent aux mains.

Le jeune homme monte dans le bus qu'il attendait avec le couple agressé, mais sans s'apercevoir que les jeunes gens à l'origine de l'altercation font de même. L'un d'eux se jette alors lui et le frappe violemment à la tête avec des béquilles. Pris de convulsions, le jeune homme s'effondre au sol, sans connaissance. Le couple qu'il avait défendu tente alors de lui venir en aide, mais le jeune homme, dans un état grave, est rapidement transporté à l'hôpital. Blessé et opéré d'un hématome au cerveau, il se trouve toujours dans le coma. Opéré durant le week-end, ses jours étaient "toujours en danger" lundi matin, selon la source policière.

L'agresseur aurait agi par colère. Un peu plus de 24 heures après les faits, un adolescent a été interpellé peu après les faits, avant d'être mis hors de cause et relâché. Un autre jeune homme de 17 ans a été ensuite interpellé grâce aux caméras de surveillance du centre commercial devant lequel l'incident avait commencé. En fugue de son domicile familial, le mineur a été placé en garde à vue.

Déjà connu des services de police, il a avoué les faits pendant sa garde à vue et a été présenté au parquet des mineurs de Lyon lundi. L'agresseur a expliqué avoir agi "par colère", rapporte Lyon Capitale. Il avait reçu plusieurs coups pendant la bagarre à l'arrêt de bus.