INFO E1 - Des braqueurs prennent en otage la fille d'un convoyeur de fonds et le dévalisent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Informant le convoyeur que sa fille était retenue en otage, les malfaiteurs l'ont contraint de se garer avant de le braquer, en Suisse. Plusieurs dizaines de millions de francs suisses auraient été dérobés. 

INFO EUROPE 1

Un fourgon de transfert de fonds a été braqué par des malfaiteurs, jeudi soir en Suisse, selon les informations recueillies par Europe 1. Les suspects, qui avaient enlevé la fille de l'un des convoyeurs, se seraient emparés de plusieurs millions de francs suisses. 

Enlèvement et séquestration. À Lyon, vers 19h30, la fille d'un convoyeur de fonds, une jeune femme de 22 ans, a été enlevée à son domicile par deux faux plombiers, selon les déclarations de son père. Les malfaiteurs l'ont séquestrée dans un véhicule avant de contacter le professionnel, domicilié à Annemasse, en Haute-Savoie. Le convoyeur, qui travaille en Suisse, était alors en pleine tournée avec son fourgon.

Vers 19h45, les braqueurs ont téléphoné au convoyeur, ainsi contraint, sous la menace, de quitter l'autoroute A1 à hauteur de Chavornay, et de se garer à proximité. Plusieurs hommes armés qui l'attendaient ont dévalisé tout le contenu du véhicule, soit plusieurs dizaines millions de francs suisses, selon des informations en cours de vérification par les enquêteurs. 

Un appel à témoin lancé. La fille du convoyeur a finalement été relâchée saine et sauve près des Échets, dans l'Ain. La jeune femme, étudiante, a été retrouvée en état de choc par les gendarmes au bord d'une route, vers 22 heures. Bâillonnée et ligotée, elle n'a pas été violentée. Personne n'a été blessé, précise un communiqué diffusé par les autorités suisses, vendredi dans l'après-midi.

Les braqueurs ont eux pris la fuite à bord d'une Porsche Cayenne. La police judiciaire de Lyon est chargée de l'enquête, en étroite collaboration avec la police cantonale de Vaud. Cette dernière a précisé être à la recherche de trois hommes d'environ 1,70m, vêtus entièrement de noir, cagoulés et gantés, parlant français. Un appel à témoin a été lancé, les personnes susceptibles de fournir des renseignements étant invitées à contacter le 021 333 5 333.