L'islamiste Merouane Benahmed, recherché par la police française, arrêté en Suisse

  • A
  • A
L'islamiste Merouane Benahmed, recherché par la police française, arrêté en Suisse
Merouane Benahmed, ancien membre du Groupe islamiste armé (GIA), a été arrêté en Suisse. @ PASCAL PAVANI / AFP
1 partage

Cet ancien membre du Groupe islamiste armé (GIA), assigné à résidence en Mayenne, avait disparu de son domicile le 8 septembre dernier. 

L'islamiste Merouane Benahmed, ancien membre du Groupe islamiste armé (GIA), en fuite depuis le début du mois de septembre, a été arrêté en Suisse. L'Algérien, condamné pour terrorisme, s'était enfui du domicile où il était assigné à résidence, en Mayenne. Les forces de l'ordre étaient depuis à sa recherche.

L'Algérien, condamné pour terrorisme, a été arrêté à Vallorbe, une commune frontalière avec la France, selon les informations d'Europe 1. Il s'était rendu en Suisse avec sa femme et ses quatre enfants pour effectuer une demande d'asile politique. 

Placé en détention. Ce sont les gendarmes du groupe d'intervention de la police cantonale vaudoise qui ont procédé à son interpellation jeudi vers 15h, précise la police. "Entendu par le ministère public central vaudois (procureur, ndlr), M. Benhamed a été placé en détention", a indiqué la police vaudoise.

Il s'est opposé à la procédure simplifiée d'extradition vers la France, toujours selon la police vaudoise, donc c'est la procédure dite ordinaire qui s'appliquera. Concrètement, cela signifie que la Suisse va devoir désormais demander aux autorités françaises d'envoyer à Berne une demande formelle d'extradition, a détaillé le porte-parole de l'Office fédéral suisse de la Justice (OFJ). La Suisse analysera ensuite cette demande, à laquelle Merouane Benahmed pourra une nouvelle fois s'opposer. L'OFJ prendra ensuite sa décision. Toutefois, cette décision sera susceptible de recours auprès du Tribunal pénal fédéral et, en dernière instance, auprès du Tribunal fédéral.

Condamné pour avoir projeté des attentats en France. L’homme de 43 ans a été condamné à 10 ans de prison pour terrorisme dans le cadre des filières tchétchènes qui voulaient frapper en France entre 2001 et 2002. Merouane Benahmed a été libéré en 2011.  

Il est depuis interdit de séjour en France. Mais la Cour européenne des Droits de l’homme a refusé son extradition vers l’Algérie, où il a été condamné à mort par contumace. Depuis sa sortie de prison, il a été assigné à résidence dans plusieurs départements. 

Un djihadiste assumé. Interviewé par Europe 1 en février 2015, l'Algérien n'avait pas caché ses convictions. "Si vous me demandez, ‘êtes-vous un ancien terroriste’…  Je ne vous réponds pas non", confiait-t-il alors, avant d'affirmer sans détour qu'il ne s'était pas repenti.