Famille décimée près de Lille : le père suspecté

  • A
  • A
Famille décimée près de Lille : le père suspecté
Le drame famililal a eu lieu dans un quartier résidentiel de la banlieue lilloise, à Haubourdin. @ Lionel Gougelot
Partagez sur :

Le père de famille aurait tué sa compagne puis ses trois enfants, avant de se donner la mort par pendaison. Il a laissé une lettre expliquant son geste désespéré par "une situation de surendettement insurmontable".

Cela faisait plusieurs jours que la famille n'avait pas donné signe de vie depuis plusieurs jours. Cinq membres d'une même famille ont été retrouvés morts mercredi soir dans leur domicile d'Haubourdin, dans le Nord, dans la banlieue de Lille, a-t-on appris de source policière. Les corps des trois enfants, dont le plus jeune était âgé de 6 mois, celui de la mère et celui du père ont été découverts dans la maison familiale. Le père de famille aurait tué sa compagne puis ses trois enfants, avant de se donner la mort par pendaison.

Les enfants et la mère probablement étouffés. Selon La Voix du Nord, c'est la nourrice qui avait habituellement la charge des enfants qui a donné l’alerte car elle n'arrivait pas à joindre la famille. En arrivant au domicile familial, les secours, accompagnés de la tante, ont découvert les corps de la mère et de ses trois enfants - une fillette de 10 ans, un garçon de 4 ans et un nourrisson de 6 mois. Les quatre victimes, probablement étouffées dans leur sommeil, étaient allongées dans leur lit. Les autopsies confirmeront les causes de la mort.

Le père laisse une lettre. Le père, lui, a été retrouvé pendu dans le garage. Il avait laissé une lettre, à la date de vendredi dernier, expliquant son geste désespéré par "d'importantes difficultés financières et une situation de surendettement insurmontable".

L'identité judiciaire sur les lieux du drame. Un imposant périmètre de sécurité a été établi autour de cette maison de briques de deux étages donnant sur une placette avec parking, situé dans un quartier résidentiel d'Haubourdin à 7 km à l'ouest de Lille. A l'intérieur de ce périmètre, les policiers de l'identité judiciaire étaient à l’œuvre. Une quinzaine de riverains étaient également présents sur place. Beaucoup d'entre eux étaient en pleurs. Ils ont entendu arriver les pompiers vers 20 heures.

Personne n'avait détecté les problèmes financiers du couple. "Cette famille n'était pas installée là depuis très longtemps, depuis un an environ. Ici, c'est un quartier extrêmement calme et résidentiel, les enfants y font souvent du vélo et de la trottinette", a déclaré une voisine. Les deux enfants les plus âgés étaient scolarisés normalement et fréquentaient les activités sportives et les centres de loisirs de la commune.

Les parents n'avaient pas été repérés par les services sociaux et ne faisaient l'objet d'aucun signalement en mairie, confirme le premier adjoint à Europe 1. Personne n'avait détecté les difficultés financière de cette famille.