Les prisons du Nord, un "Club Med" selon les surveillants

  • A
  • A
Les prisons du Nord, un "Club Med" selon les surveillants
Un surveillant de prison (photo d'illustration)@ MAXPPP
Partagez sur :

Les surveillants pénitentiaires constatent que de nombreux détenus possèdent des téléphones portables grâce auxquels ils publient des photos sur Facebook.

Entouré de quatre comparses, un homme, déguisé en père Noël, est hilare. Cette scène se passe dans une prison du Nord de la France. Le quotidien La Voix du Nord a pu l'observer grâce à une photo prise par un détenu, dans sa cellule. Depuis, cet adepte des réseaux sociaux s'est fait confisquer son téléphone portable, grâce auquel il publiait des photos de sa vie en cellule sur Facebook. Les surveillants de prison disent leur ras-le-bol.

Des photos de détenus tout sourire. C'est lors d'une fouille que les surveillants pénitentiaires ont découvert que le détenu possédait un téléphone, ce qui est formellement interdit. Et ils n'étaient pas au bout de leur surprise. Les surveillants se sont en effet aperçus que le prisonnier allait jusqu'à publier des photos de lui et de sa bande sur Facebook.

Et chaque photo était agrémentée d'un commentaire. "Deux-trois promenades tu me croyais déjà mort ! Mon glock te mettra à genoux !", écrit par exemple le détenu, sous une photo où il apparaît, dans sa cellule, un narguilé à la main. Un "glock" est une arme difficilement détectable par les portiques de sécurité des prisons.

"On veut dénoncer le laxisme". Et ce détenu n'est pas le seul à user, sans autorisation, de téléphones. D'autres photos publiées sur des profils Facebook des détenus en attestent, montrant une certaine "liberté" au sein même de la prison. Exaspérés, les syndicats de la pénitentiaire ironisent en parlant de "Club Med", pour définir la vie en prison de certains détenus, rapporte La Voix du Nord.

"On veut dénoncer le laxisme. On voit bien qu’ils font tout, sauf des efforts pour se réinsérer. En prison, c’est du tout et n’importe quoi ! Le but, normalement, c’est de rendre les gens plus honnêtes, meilleurs que quand ils sont entrés en prison, non ?", s'agace Cédric Desprez, délégué FO-Pénitentiaire, interrogé par le quotidien régional. Suivant un mot d’ordre de FO-Pénitentiaire, les surveillants de prison comptent bloquer la maison d’arrêt de Douai jeudi, avant d’enchaîner par une opération escargot sur l’A1, jusqu’au siège de la direction interrégionale de l’administration pénitentiaire à Lille.

Des portables pour apaiser les détenus ? En mars dernier, le dernier rapport du contrôleur général des prisons Jean-Marie Delarue, proposait d’autoriser l’usage des portables en milieu carcéral. Un "facteur d’apaisement" qui "éviterait d’épuiser les personnels à les chercher" selon le spécialiste.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'HISTOIRE - Il appelle les secours depuis la prison

ZOOM - Les brouilleurs d'ondes inefficaces

DEBAT - Portables en prison : risque d’embrasement ou futur apaisement ?

TRAFIC - Le gardien de prison qui vendait des portables