Les parents d'Inaya, condamnés à 30 et 20 ans de prison, font appel

  • A
  • A
Les parents d'Inaya, condamnés à 30 et 20 ans de prison, font appel
@ AFP
Partagez sur :

Alors que le père accuse la mère du meurtre de leur enfant, cette dernière dit de pas voir donné de coups pouvant entraîner la mort.

Le père et la mère de la petite Inaya, condamnés respectivement à 30 et 20 ans de réclusion pour le meurtre de leur bébé dont ils se rejettent la responsabilité, ont fait appel de leur condamnation, a-t-on appris vendredi auprès de leurs avocats.

Grégoire Compiègne, 27 ans, et Bushra Taher-Saleh, 29 ans, ont décidé d'interjeter appel du verdict de la cour d'assises de Seine-et-Marne devant laquelle ils étaient jugés pour le meurtre de leur fille de 20 mois, retrouvée enterrée en forêt de Fontainebleau plus d'un an après sa mort.

Le père s'estime innocent. "Mon client a toujours clamé son innocence et il estime qu'il y a assez d'éléments pour démontrer la culpabilité de Madame Taher-Saleh et son innocence. Il espère être entendu par la cour d'appel d'assises", a déclaré Me Fatthi Irguedi, son avocat.

La "lourdeur de la peine" de la mère. "Mme Taher a décidé d'interjeter appel car elle n'a pas donné des coups qui ont pu entraîner la mort" de sa fille, a indiqué de son côté l'avocat de la mère, Me Jean Chevais, estimant que la "lourdeur de la peine" infligée à sa cliente n'avait "rien à voir" avec sa responsabilité.