Ossements dans le Var : l'ADN écarte la piste Ligonnès

  • A
  • A
Ossements dans le Var : l'ADN écarte la piste Ligonnès
@ AFP
Partagez sur :

Les analyses ADN pratiquées sur les effets de la victime dont les ossements avaient été retrouvés mercredi dernier près de Fréjus allaient déjà dans ce sens.

Les ossements humains découverts mardi près de Fréjus, dans le Var, ne sont pas ceux de Xavier Dupont de Ligonnès. C'est ce qu'a annoncé la procureur de Draguignan lundi.

"Les expertises effectuées à partir des prélèvements d'ADN recueillis aussi bien sur les ossements humains que sur divers objets personnels découverts sur place ont permis de mettre en évidence un profil génétique unique", écrit Danielle Drouy-Ayral dans un communiqué. "Ce profil génétique ne correspond pas à celui de Xavier Dupont de Ligonnès et ce n'est donc pas son corps qui a été découvert le 28 avril 2015 à Fréjus".

Dès jeudi, cette piste semblait s'éloigner après les premières expertises menées sur les effets personnels découverts aux côtés de ces restes humains. Le mystère de la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné du meurtre de son épouse et de ses quatre enfants, en 2011, reste donc entier.

>> LIRE AUSSI - L'affaire Dupont de Ligonnès relancée par la découverte d'ossements

>> LIRE AUSSI - Ossements découverts dans le Var : la piste Ligonnès s'éloigne