Le forcené qui a tué un gendarme dans le Var est mort

  • A
  • A
Le forcené qui a tué un gendarme dans le Var est mort
@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

L'octogénaire qui a blessé sa femme et tué un gendarme samedi matin est mort. Il avait survécu quelques heures après avoir retourné l'arme contre lui.

Un forcené octogénaire qui a tué samedi un gendarme du GIGN venu le maîtriser après qu'il a blessé sa compagne à Gassin dans le Var, est décédé à l'hôpital de Nice, a-t-on appris auprès du procureur de Draguignan. 

Il avait retourné l'arme contre lui. Le forcené s'était retranché samedi matin à son domicile, après avoir tiré sur sa compagne avec une arme de chasse. Légèrement blessée, la femme est parvenue à s'enfuir puis elle avait donné l'alerte à la gendarmerie. Des gendarmes de l'antenne du GIGN d'Orange, ont été dépêchés sur place vers 9h. Le pensant dans la maison, deux gendarmes ont été surpris par le tireur alors qu'ils allaient prendre position à l'extérieur de la maison, a précisé le procureur de la République, Ivan Aureil. L'homme, a surgi et tiré une cartouche de fusil de chasse sur les gendarmes, touchant mortellement au cou et au visage l'un d'entre eux, avant de retourner l'arme contre lui, a-t-il précisé. Grièvement blessé, la mâchoire arrachée, le forcené a fait un arrêt cardiaque mais a pu être réanimé, avant d'être évacué par hélicoptère vers l'hôpital de Nice.

Le forcené avait déjà eu un rappel à la loi, après des violences contre son épouse, a précisé le procureur. Son épouse, hospitalisée en état de choc, devrait être interrogée dans les prochaines heures par les gendarmes.