Landes : un Britannique tué par une forte vague

  • A
  • A
Landes : un Britannique tué par une forte vague
Photo d'illustration@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Un vacancier britannique est décédé après avoir été frappé par une grosse vague, lundi, à Labenne, dans les Landes. Comment une telle mort est-elle possible ?  

Il a été victime d’une sorte de "coup du lapin". Lundi, alors qu’il était en train de se baigner sur la plage de Labenne, un Britannique a été mortellement frappé par une vague au niveau de la colonne vertébrale, a-t-on appris auprès des gendarmes de Mont-de-Marsan. C’est la première noyade mortelle de l’été sur le littoral landais, d’après le quotidien local Sud-Ouest.    

Atteint au niveau du rachis. Selon les premiers éléments de l'enquête, l’accident a eu lieu vers 14 heures dans une zone de baignade surveillée. Le touriste de 36 ans, pris dans "une grosse vague", a été touché de plein fouet au niveau "du rachis" qui aurait été fracturé. C’est un baigneur ayant aperçu son corps, flottant à proximité du bord de sable, qui a prévenu les secours. D’après Sud-Ouest, l’homme, en état de noyade avancée, n’a pu être réanimé. 

Rubgyman professionnel. La victime, Rob Walton, était entraîneur-joueur de l'équipe des Rugby Lions, dans la ville de Rugby, au centre de l'Angleterre, où ce sport aurait été inventé en 1823, a indiqué, mercredi, la fédération de rugby des North Midlands dans un communiqué. Il jouait en deuxième ligne et avait joué dans plusieurs clubs anglais ainsi qu'en Nouvelle-Zélande.



Victime d’un shore break. Mais comment ce père de famille de quatre enfants a-t-il pu mourir, frappé par une vague ? "Je crois qu’il a été pris dans un ‘shore break’. Un ‘shore break’, c’est un rouleau de bord. C’est la dernière vague sur le bord, souvent la plus puissante", indique au micro d’Europe 1, François Loiseau directeur régional de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM), en Aquitaine. Redouté des surfeurs, le ‘shore break’, dont la puissance peut briser les membres d’un être humain, est réputé très dangereux.

"Comme si vous alliez vous écraser contre le pare-brise". Emportée au cœur du 'shore break' venu se briser sur le rivage, la victime britannique a subi un choc très violent. Un classique de ce type de vague, ainsi que l'explique le spécialiste : "Au lieu de se briser sur vous ou de vous pousser sur l’eau - qui aurait tendance à vous amortir un peu -, elle va vous soulever et vous projeter contre le sable, le galet ou la pierre au sol. Un peu comme en voiture si vous freinez sec, sans ceinture, et que vous allez vous écraser contre le pare-brise : vous allez vous faire le coup du lapin. Et après, elle vous retire dans l’eau." Bien connu dans les Landes et le Sud-Ouest, ce rouleau de bord fracassant nécessite fréquemment l’intervention des sauveteurs.