La permanence d’une députée socialiste vandalisée à Montpellier

  • A
  • A
La permanence d’une députée socialiste vandalisée à Montpellier
@ @husseinbourgi
Partagez sur :

Des inscriptions "salauds" et "fini de trahir" ont été taguées sur les murs.

Samedi, le Premier ministre Manuel Valls a exprimé son "soutien total" à une secrétaire de section PS de Fréjus et aspirante candidate à la 5e circonscription législative du Var, dénonçant des "menaces infâmes venues de la fachosphère". Dimanche, France Bleu nous apprend que c’est cette fois la député PS de l’Herault qui a été la cible d’attaques, en marge d'une manifestation de militants d'extrême gauche.

"Salauds". Dans la nuit de samedi à dimanche, la permanence d'Anne-Yvonne Le Dain a en effet été vandalisée. Les vitres des locaux ont été brisées et un début d'incendie s'est déclaré. Des inscriptions "salauds" et "fini de trahir" ont été taguées sur les murs.



Le premier secrétaire de la Fédération socialiste de l'Hérault, Hussein Bourgi, a "condamné très fermement ces exactions" dans un communiqué diffusé dimanche matin, et dit "attendre des réponses du préfet de l'Hérault et du procureur de la République. Chaque semaine ou presque, des locaux de parlementaires socialistes et les locaux du PS (à Montpellier, à Béziers, à Sète) sont la cible de militants identitaires ou d'anarchistes". 

Selon le procureur de Montpellier, des membres du cortège de samedi ont également "dégradé deux distributeurs de billets et inscrit des tags anti-police, anti-État et anti-capitalisme". Deux individus ont été interpellés et placés en garde à vue dans le cadre des ces dégradations (et non dans le cadre de la dégradation de la permanence parlementaire).