Rennes : la justice décide d'expulser les squatteurs

  • A
  • A
Rennes : la justice décide d'expulser les squatteurs
@ AFP
Partagez sur :

DÉCISION DE JUSTICE - Le tribunal de Rennes a ordonné vendredi l'expulsion des squatteurs de la maison d'une octogénaire.

Maryvonne Thamin va pouvoir récupérer sa maison. La justice a ordonné vendredi l'expulsion immédiate des squatteurs qui occupent la maison d'une octogénaire à Rennes, rejetant la demande de délai réclamée par leur avocate.

Effet immédiat. "L'expulsion est ordonnée et les délais sont supprimés pour la propre sécurité des occupants, au vu de l'état de délabrement de la maison", a déclaré Stéphanie Peltier, avocate des deux squatteurs. L'avocate avait demandé des délais avant expulsion, arguant de la détresse financière de ses clients et de l'absence de possibilités de relogement. Elle a rappelé que ses clients s'étaient dits prêts à quitter les lieux dès qu'une décision de justice serait prise. Le préfet d'Ille-et-Vilaine avait de son côté averti qu'il recourrait si nécessaire à la force publique pour faire évacuer la maison dès la décision du tribunal d'instance de Rennes.

Des contre-manifestants défendaient les squatteurs. Depuis dix-huit mois, des squatteurs occupent la maison de l'octogénaire, qu'elle avait délaissé pour aller s'installer ailleurs. Elle avait découvert les nouveaux occupants en voulant s'y réinstaller. La police avait dû s'interposer lorsque des contre-manifestants d'extrême-gauche s'étaient présentés pour défendre les squatteurs installés dans la petite maison en piteux état située non loin de la gare de Rennes. 

Début mai, l'avocat de la vieille dame, Me Philippe Billaud, a déposé une demande de référé d'expulsion auprès du tribunal. Mais en face, les précaires qui occupent le bâtiment revendiquent leur droit d’en disposer, en se référant à la loi Dalo du 5 mars 2007, qui ne laisse que 48 heures à un propriétaire pour demander à la police de faire évacuer des squatteurs, après quoi il doit s'en remettre à une décision de justice.