L'affaire Agnès Le Roux de retour devant la justice

  • A
  • A
L'affaire Agnès Le Roux de retour devant la justice
Maurice Agnelet en 2006.@ Reuters
Partagez sur :

PROCÈS - Pour la troisième fois, Maurice Agnelet comparaît libre devant la justice pour le meurtre d'Agnès Le Roux, en 1977.

Ce pourrait bien être l’ultime feuilleton de l'affaire Agnelet. Lundi s'ouvre le troisième procès de Maurice Agnelet, condamné à 20 ans de réclusion pour l'assassinat énigmatique d'Agnès Le Roux, en 1977. Une affaire vieille de trente ans dans laquelle Maurice Agnelet a d'abord bénéficié d'un non-lieu en 1986, avant d'être acquitté en 2006, puis condamné en appel, en 2007, à 20 ans de réclusion. En février 2013, coup de théâtre : la commission de réexamen de la Cour de cassation lui a accordé le droit à un troisième procès. Lundi, il comparaît donc libre devant la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes. Une nouvelle fois, les juges devront donc déterminer si Maurice Agnelet, qui était le compagnon d'Agnès Le Roux, est l'auteur de meurtre sans cadavre.

Une mystérieuse disparition. La disparition de la riche héritière du Palais de la Méditerranée à Nice reste une énigme. Durant les vacances de la Toussaint 1977, Agnès Le Roux, alors âgée de 29 ans, part au volant de sa Range Rover blanche. Au moment des faits, personne ne la voit partir. Et personne ne la verra revenir. La jeune femme et son véhicule se sont volatilisés. Malgré des années d'investigations et de recherches, aucune piste n'a permis aux enquêteurs de découvrir ce qu'Agnès Le Roux était devenue. Au delà-du mystère, il s'agit pour les enquêteurs d'un crime parfait, dont Maurice Agnelet serait l'auteur.

Agnès Le Roux, et en arrière plan le casino "Le Palais de la Méditerranée" dont elle était l'héritière.

"Le mobile est clair, c'est l'argent". C'est du moins ce qu'a assuré le frère de la victime, Jean-Charles Le Roux, interrogé vendredi par Europe 1. "Je suis malheureusement convaincu de la culpabilité d'Agnelet", a-t-il commenté sur Europe 1. Ce qui l'interpelle, c'est que Maurice Agnelet ait vidé le compte en banque d'Agnès Le Roux, une semaine après sa disparition. "Une semaine après qu'Agnès ait disparu, il vide son compte en banque qui était assez fourni. Il vire la totalité de son compte sur son propre compte. Et il fait disparaitre le compte en banque d'Agnès. C'est quelqu'un qui a compris le premier qu'Agnès avait disparu et qu'elle ne reviendrait jamais. Le mobile est clair, il existe encore, c'est l'argent", raconte Jean-Charles Le Roux.

Les aveux d'un alibi relance la machine judiciaire. Sauf que la justice n'a jamais pu établir formellement la culpabilité de Maurice Agnelet. En 1986, il a en effet bénéficié d'un non-lieu, pour l'accusation d'homicide. Mais en 1999, coup de théâtre, une ancienne maîtresses révèle avoir menti à sa demande. "Il a bénéficié d'un non-lieu en 1986 car il avait un alibi au moment des faits, mais cet alibi a explosé. Il était censé être avec une autre femme, avec qui il s'est marié, puis divorcé. Cette femme dit aujourd'hui que c'était un alibi de complaisance, donné par amour et qu'elle revient et explique qu'il n'a jamais été avec elle", rappelle Jean-Charles Le Roux.

Maurice Agnelet affaire Agnès Le Roux

Un ultime procès pour Agnelet. Résultat : Maurice Agnelet comparaît à nouveau devant la justice en 2006 et est acquitté. Un an plus tard, il est condamné à 20 ans de réclusion en appel. Mais en janvier 2013, nouveau rebondissement : la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) estime que Maurice Agnelet n'avait pas bénéficié d'un procès équitable. La CEDH avait aussi noté que le meurtre d'Agnès Le Roux, sa compagne d'alors, "n'était pas formellement établi et que, partant, le lieu, le moment et les modalités du crime supposé restaient inconnus". Un mois plus tard, la commission de réexamen de la Cour de cassation suit l'avis de la CEDH en lui accordant le droit à un troisième procès. Ce dernier doit se tenir jusqu'au 11 avril. 

sur le même sujet, sujet,

TÉMOIGNAGE E1 - Un troisième procès redouté 

JUSTICE - La CEDH condamne la France dans l'affaire Agnelet 

VIDEO - Agnelet sort de prison... sans un mot

INTERVIEW E1 - Pour Le Roux, "Agnelet est un assassin"