INFORMATION EUROPE 1 - Paris : un homme tué par un policier lors d'une course-poursuite

  • A
  • A
INFORMATION EUROPE 1 - Paris : un homme tué par un policier lors d'une course-poursuite
Un agent de police a tiré sur un automobiliste qui tentait de le renverser. Il a succombé à ses blessures (image d'illustration). @ CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :

Un automobiliste a été tué par les tirs d'un policier dans la nuit de mardi à mercredi, à Paris, selon les informations d'Europe 1. Il aurait tenté de renverser le policier en scooter qui le poursuivait. 

INFO EUROPE 1

Un automobiliste a été tué au cours d'une course-poursuite qui s'est déroulée dans une rue de la capitale dans la nuit de mardi à mercredi, selon des informations d'Europe 1.

Une course-poursuite qui s'est soldée par des tirs mortels. Selon les premiers éléments de l'enquête, le conducteur, âgé de 26 ans et sans permis, aurait refusé de se soumettre à un contrôle de police vers minuit au niveau du quartier des Halles, dans le centre de la capitale. L'un des fonctionnaires de police aurait alors bondi à l'arrière du scooter d'un particulier, les deux hommes prenant aussitôt en chasse le fuyard.

Ce dernier s’est finalement retrouvé bloqué rue Condorcet, dans le 9ème arrondissement, le gardien de la paix est alors descendu du scooter, avant d'ouvrir le feu lorsque l'automobiliste a tenté de le renverser en faisant une marche arrière. Touché au thorax, l'automobiliste a succombé à ses blessures.

La victime, déjà connue par la justice. Le gardien de la paix, âgé de 23 ans, a été placé en garde à vue dans la nuit pour "violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner", a indiqué une source judiciaire à l'AFP. La victime était sous le coup d'une procédure ouverte en février pour "conduite malgré une annulation de permis" et "refus d'obtempérer exposant autrui à un risque de mort ou d'infirmité", a précisé cette source.

Des circonstances troubles. Selon les informations d'Europe 1, les responsables de la salle de commandement de la Préfecture de police - qui pilotent l'action des policiers - auraient donné l'ordre par radio d'abandonner cette prise en chasse. Une enquête de l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de cette affaire.